Découverte de la vie intérieure des enfants non-nés


Jean-Baptiste, un enfant non-né,
enseigne sa mère, son père et sa famille



Prière de Myriam, la maman, avant de transcrire :
« Seigneur j’entre dans Ta divine Volonté par le C œur immaculé de Marie,
que ce soit Toi qui viennes en moi écrire cet écrit,
pour Ta Gloire et pour la justification des enfants non-nés. »


Notre enfant a été choisi par le Seigneur afin d’être le porte-parole de tous les enfants non-nés.

Le lundi 7 avril 1997, l’Église célèbre en ce jour la fête de l’Annonciation, nous assistons à l'Eucharisite puis nous recevons le Sacrement de Réconciliation, immédiatement après en rentrant nous nous unissons en demandant à Dieu la grâce de concevoir un Enfant. Le Seigneur, par Ses Sacrements, vient de purifier les parents, et c’est remplis de la Présence du Seigneur que nous recevons la grâce de procréer.

Le samedi 31 mai 1997, c’est la fête de la Visitation, pour moi c’est l’annonce de la perte de mon bébé, je saigne, l’échographie montre que la grossesse est arrêtée depuis environ 2 à 2,5 semaines, je dois subir un curetage. Notre enfant est entré dans l’au-delà vers le 13-18 mai 1997. Son passage sur terre a été très court, environ 5 à 6 semaines.

Le soir du 31 mai, nous faisons une petite cérémonie en famille, nous exprimons le désir de Baptême pour cet enfant que nous appelons Jean-Baptiste.

Trois ans plus tard pour l’anniversaire de sa conception notre enfant nous disait :

Je désire que tu me donnes en deuxième prénom celui de Samuel. Lis le livre de Samuel et observe la docilité de cet enfant, moi aussi j’ai été consacré à Dieu. Dieu a reçu ton acceptation le jour de la fausse-couche comme une consécration de ta part : ce jour-là, j’ai été consacré à Dieu. Au Ciel c’était jour de joie et j’ai reçu ma mission comme fruit de ton acceptation de la Volonté de Dieu. (7 avril 2000)

Et pour l’anniversaire de son Baptême, il exprime clairement le besoin de tous les enfants non-nés d’être reconnus par leurs parents, d’avoir avec eux une relation d’amour :

Le profond désir des C œurs de Jésus et de Marie est que chaque maman qui a un bébé au Ciel, s’adresse à son petit. Que celles qui liront ces pages, lisent ces messages de confiance et d’amour comme s’ils venaient directement de leur tout-petit. Dans la prière, elles doivent donner un prénom à leur enfant, afin de personnaliser la relation avec leur bébé. (31 mai 2000)

Le premier message a été reçu le soir du 28 mars 2000, dans un groupe de prière... Le texte que nous avons reçu ce soir-là était le passage de St Luc sur la Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth. La présence de Jean-Baptiste Samuel s’est imposée à moi et voilà ce que j’ai reçu :

Confie-moi tous tes problèmes, ceux que tu as avec tes enfants qui sont mes frères et ne t’inquiète de rien. Je m’occupe de tout, telle est ma mission au Ciel. Je n’oublie pas que tu es ma maman et que tu m’as donné la vie ; et toi ne m’oublie pas.

J’ai compris plus tard que le 28 mars correspondait à la fête de la Croix Glorieuse à Dozulé. Le Christ n’a-t-il pas versé son sang pour ces enfants aussi ?


29 mars 2000

Maman, aime-moi, moi aussi j’ai besoin de ton amour et de ton affection. Au ciel, on sait encore aimer, on grandit encore dans l’Amour. Je veux que tu m’aimes chaque jour d’avantage et Dieu te remplira de joie. Les mamans doivent aimer les enfants qu’elles ont perdu. Cet Amour nous permet d’intercéder plus efficacement pour vous.


30 mars 2000

Dis à mon petit papa que je l’aime beaucoup, qu’il ne soit pas jaloux. C’est la famille au complet et dans son unité que Dieu veut bénir. Je désire vivre en intimité avec lui aussi ; qu’il s’adresse à moi et je lui répondrai. J’attends son amour de la même manière que Jean-Paul (mon petit frère). Il faut regarder et être à l’écoute avec le cœur pour s’en rendre compte.


31 mars 2000

Ne t’inquiète pas. Reste calme, en paix. Chaque chose en son temps. À chaque heure suffit sa peine. Fais confiance et ne te préoccupe de rien. Ne demande pas sans cesse les mêmes choses, je me charge des répétitions (tu l’as bien vu hier). Je suis ton porte-parole au Ciel ; un peu comme ton ange gardien. Lui, il est là pour te défendre dans les combats. Moi, je suis l’ange commun à toute la famille pour la faire grandir dans l’Amour. Je suis votre lien entre le Ciel et la terre. J’appuie toutes tes demandes. Ne me laisse pas au chômage. Il y a beaucoup de grâces que tu oublies de demander. Chasse toute angoisse. Sois joyeuse.

Le soir au groupe de prière, nous parlions de la Présence de Jésus au milieu de nous, bien que nous ne soyons pas cette fois-ci à la Chapelle. J’ai reçu une image où je voyais Jean-Baptiste Samuel âgé d’environ deux ans qui sautait et bondissait de joie en disant : « Moi aussi, moi aussi, je suis là. » Et comme je me taisais n’ayant pas envie de témoigner, il a continué en disant :

« Et je veux que tout le monde le sache et je veux que tout le monde le sache. »

… Pour m’inciter à témoigner, j’ai eu une augmentation régulière et rapide du rythme cardiaque, jusqu’à être au bord du malaise… J’ai donc expliqué à tout le groupe la vision et les paroles. À la fin de la réunion, nous avons reçu le texte de l’évangile de St Marc 4, 21-25 : comment recevoir et transmettre l’Enseignement de Jésus. C’était un appel à témoigner. Nous ne devons pas mettre la lampe sous le boisseau, mais partager les lumières que l’on reçoit d’en-haut.


Samedi 1er avril 2000

11h45 : Matthieu 22 (30-32).

Ma petite maman, je suis vivant. Appelle-moi avec l’aide de Raphaël (mon ange gardien), Saint Michel et les anges quand tu es attaquée ainsi. Les larmes ont une action libératrice. Ces paroles qui t’ont mise au désespoir venaient bien de l’autre. Tu le savais. Tu n’aurais pas dû l’écouter. Ne t’inquiète pas pour Joseph [son frère aîné]. Sois humble, sois soumise. Dieu conduit les choses. Je veux te voir rire, heureuse. Dieu bénit les efforts, ils sont nécessaires pour progresser. Toute pensée qui ne t’apporte pas la paix, ne l’écoute pas. Dieu conduit les évènements, tu ne peux pas tout résoudre en un seul jour et tu ne peux rien toute seule.

18h00. Sois pauvre. Détache-toi de tout ce qui encombre ta vie : tes pensées inutiles. Ne vagabonde pas d’une pensée à l’autre. La naissance d’un enfant est une grâce. Par ma naissance au Ciel, vous pouvez obtenir des grâces spirituelles et matérielles. De même que lorsqu’un enfant naît dans une famille, il n’enrichit pas matériellement sa famille, de même en acceptant de m’aimer, tu t’appauvris de pensées inutiles puisque tu me rejoins par la pensée, par ta volonté d’aimer. Tout enfant est source de joie. Je veux être source de joie pour toi.


Nuit du 1er au 2 avril 2000

Aujourd’hui Joseph et Myriam ont cinq garçons : le plus petit, Martin-Gabriel né en 2005, Bonaventure-Michel né en 2002, Jean-Paul né en 1999, Jean-Baptiste est de 1997. Le premier, F-Joseph, est né en 1992.

Le Ciel peut se manifester de différents manières, voici le rêve fait par Joseph mon époux : Il confirme le fait que je reçois bien des messages de Jean-Baptiste Samuel. Pour information, au moment du rêve, nous avons deux garçons : F-Joseph huit ans et Jean-Paul dix mois (au 31 mars 2000). Jean-Baptiste Samuel aurait eu deux ans à l’époque du rêve : J’étais à la messe avec mes enfants, c’était bientôt le moment d’aller communier, je prends un enfant dans chaque bras et je m’avance dans la file pour communier. Au moment de communier, le prêtre, à la place de me donner la communion, me demande : « Qui sont ces enfants ? » … Je réponds : « Ce sont deux garçons. » Puis, il me demande comment ils s’appellent. Je regarde à droite et je ne sais pas quoi lui répondre. Je pense en moi-même : ce n’est pas F-Joseph, il est trop petit. Je regarde à gauche, celui-là c’est Jean-Paul. Après, en retournant à ma place, tout penaud, je me demande quel est le bébé de droite. J’étais très embêté de n’avoir pas su répondre au prêtre, c’était comme si j’avais eu une perte de mémoire. Quelques temps après, j’étais toujours endormi, il m’est venu la certitude que ce bébé, c’était Jean-Baptiste Samuel. Pour ce rêve et pour le message suivant, Jean-Baptiste Samuel montre bien que ce n’est pas uniquement les mamans qui sont concernées par les messages, mais également les papas ainsi que les frères et sœurs et par extension, toute la famille proche et toute la société.


3 avril 2000

Considère chaque évènement de ta vie comme un cadeau de Dieu. Remercie et rends grâce pour ces cadeaux. Dieu, dans un regard d’Amour, organise chaque petit détail de ta vie destiné à te faire progresser vers ta patrie, le Ciel. Chaque difficulté ou contrariété doit donc être acceptée avec joie. Tout est grâce. Tu montres ton amour à Dieu en acceptant avec joie tout ce qu’Il te donne. Si tu te plains, ronchonnes et critiques, les difficultés te feront stagner et même régresser. Et Dieu dans Sa miséricordieuse bonté se verra dans l’obligation de multiplier les contrariétés, comme une main tendue pour te faire avancer, afin de te donner l’occasion de les accepter avec joie.


4 avril 2000

Après-midi : Jésus, Jésus, Jésus : tel doit être ton cri à chaque instant de ta vie. Sache que par toi-même tu n’es capable de rien. Par Lui tu peux tout. Jésus. Ce Nom dilate ton âme et toutes les fibres de ton cœur. Dénoue tous les nœuds qui sont en toi. La confiance en Jésus apaise toutes les tempêtes. Jésus vient dès qu’on l’appelle. Il attend devant la porte de notre cœur qu’on Le fasse entrer. C’est la confiance et le silence qui ouvrent la porte de notre cœur.


5 avril 2000 : Action de grâce

Aujourd’hui sois dans l’action de grâce. Dieu a béni tous tes efforts et surtout ta bonne volonté. Vois comme ce qui te paraissait impossible s’est résolu tout simplement. Quand Dieu veut quelque chose, Il aplanit les obstacles. Pour cela, Il a besoin de votre oui et de votre bonne volonté.


7 avril 2000

Matinée : Vivre dans la confiance, le silence intérieur… Le nom de Samuel

Ma petite maman, bannis à jamais toute inquiétude. La confiance libère des canaux de grâce. Plus la confiance est forte et enracinée, plus les canaux s’élargissent et plus les grâces viennent avec force et abondance, même dans l’adversité. C’est par une confiance continuelle en toute circonstance que tu verras nombre de miracles fleurir sous tes pas de façon toute naturelle. Dieu est le maître des cœurs et des situations. Ta confiance est pour l’instant une graine qui vient de germer, la tige est trop fragile. Je veux qu’elle devienne un gros chêne résistant à toutes les tempêtes (vous aurez toujours de quoi vous nourrir et subvenir à vos besoins). Le tronc doit être gros et les racines solides ; c’est par le Nom de Jésus que tu obtiendras cette confiance. Prononce-le souvent, au moindre mouvement d’inquiétude, au moindre combat.

Le silence intérieur conduit à l’humilité. Cesse de penser et persuade-toi bien que tes vaines pensées ne t’apportent rien. Elles t’empêchent de t’unir à ton Créateur. Que tes pensées soient remplacées par l’amour. Aime, aime, aime : Si tu penses à quelqu’un, que ce soit un mouvement d’amour qui te porte vers lui.

Je désire que tu me donnes en deuxième prénom celui de Samuel. Lis le livre de Samuel et observe la docilité de cet enfant. Moi aussi j’ai été consacré à Dieu. Dieu a reçu ton acceptation le jour de la fausse-couche, comme une consécration de ta part. Ce jour-là, j’ai été consacré à Dieu. Au Ciel, c’était jour de joie. Et j’ai reçu ma mission comme fruit de ton acceptation de la volonté de Dieu. Lis maintenant le livre de Samuel !

[Jean-Baptiste souligne l’importance de nommer les enfants non-nés, pour que les parents réadoptent leur enfant non-né.]


9 avril 2000

C’est ensemble que vous devez demander des grâces pour votre famille. L’unité est une grâce qu’il faut demander dans la prière. Cette unité est nécessaire pour consolider la famille. Votre unité se renforcera dans la prière en commun, elle sera source de bénédictions et d’épanouissement pour vos enfants. Etablissez-vous dans la vérité. Prenez du temps chaque jour pour prier ensemble. Faites confiance à Dieu, si vous désirez prier ensemble, le temps nécessaire vous sera donné. Il vous faut de la bonne volonté. Le désir que vous avez d’organiser chaque détail de votre journée doit mourir. Commencez la journée dans la confiance, la louange et l’abandon à la Volonté de Jésus.

Dites : « Dieu notre Père, nous T ’abandonnons et Te confions chaque détail de notre journée. Nous Te remercions d’avance pour tout ce qui va nous arriver aujourd’hui. Toi le meilleur des Pères, Tu sais organiser notre journée de façon parfaite. Loué sois-Tu pour Ton regard sur tous les membres de notre famille. Qu’aucun d’entre nous ne soit un obstacle pour la réalisation du plan parfait que Tu as sur notre famille. Que Marie, la meilleure des mères, nous protège et nous guide. Merci Marie de nous avoir donné Jésus ton Fils unique. Nous nous mettons sous la protection du Précieux Sang de Jésus. Amen. » (Prière du matin)

C’est tous ensemble que vous devez arriver à la sainteté, et non pas un membre tout seul. Tel est le désir de Jésus. Chacun est responsable des autres membres de la famille.

Exercez-vous mutuellement à devenir des saints. Moi, Jean-Baptiste Samuel, je suis le premier membre de votre famille à être au Ciel et je fais tout pour vous y attirer. Que l’Amour règne dans notre famille.

[Question 1 : « Le désir de Baptême de la mère enceinte vaut Baptême pour l’enfant du vivant de l’enfant ».]

Je sais que les enfants n’ayant pas l’âge de raison au moment de la mort doivent avoir reçu la grâce du Baptême pour pouvoir entrer au Ciel. Le péché originel ne leur permettant pas d’y entrer. J’ai désiré cette grâce pour chacun de mes enfants dès que j’ai su que j’étais enceinte et j’ai toujours été très pressée de les baptiser après leur naissance. Le Baptême ayant à chaque fois eu lieu lors du premier mois.

Confirmation demandée à Jean-Baptiste Samuel, reçue le 27/11/2012 :
Martin-Gabriel, mon plus petit, m’a dit le matin du 27 : « Tu sais maman, j’ai vu Jean-Baptiste Samuel en rêve, il y a deux ans quand j’étais en CP ». Ce qui a été immédiatement confirmé par Bonaventure mon avant-dernier : « Oui, il m’a raconté ». C’était juste après notre pélé à Dozulé où a eu lieu la guérison des yeux de Martin-Gabriel. Je lui ai demandé de décrire Jean-Baptiste Samuel : il montait les escaliers et Martin-Gabriel le suivait ; quant à la description, Martin-Gabriel a insisté sur son manteau (a priori une cape) bleu, d’un bleu tellement beau qu’on ne peut pas décrire la couleur. Et subitement Martin-Gabriel me dit très étonné (ce qui authentifie son rêve) : « Tu sais maman, il était grand, beaucoup plus grand que moi, aussi grand que toi ». Comme il n’était pas né, Martin-Gabriel l’avait toujours imaginé en bébé ; au moment du rêve, il aurait eu 13 ans. Au moment de la communion j’ai compris que le manteau bleu était la confirmation que Jean-Baptiste Samuel était au Ciel.


11 avril 2000

Demander la grâce de faire promptement la volonté du Seigneur

Soirée, 18h30 : Myriam : Seigneur donne-moi la grâce de faire minute après minute Ta Volonté.

Ma petite maman, qua ta volonté soit tellement unie à celle de notre Seigneur, qu’on ne puisse plus différencier les deux. Alors, il n’existe plus ni tristesse ni inquiétude, ni préoccupation mais uniquement joie, paix, charité, amour, vérité, même dans les difficultés de la vie. En unissant sa volonté minute après minute à celle de Jésus, on obtient le don prodigieux de Force. Plus rien alors ne pourra t’arrêter. Que ta volonté soit toujours plus forte à faire la Volonté de Jésus. Ta volonté propre disparaît en s’unissant à celle du Christ.

« Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » Galates 2,20.

Du Cœur de Jésus irradie une puissance d’Amour très forte. Plus on s’en approche, plus on ressent la brûlure de ce Soleil d’Amour qui embrase alors toute notre vie. Et nous ne savons alors plus qu’aimer. Pour s’en approcher, il faut reconnaître son néant, se faire tout petit et devenir tout léger, savoir qu’on n’est capable de rien par soi-même, ne rien s’attribuer. Devenir aussi léger qu’un grain de poussière, et la brise légère nous soulève pour nous faire approcher du Soleil. C’est par Marie que nous allons à Jésus. En tant que Mère, elle nous enfante à la vie nouvelle. Confie-lui ta volonté, que Marie la dirige en tout temps afin qu’elle devienne conforme à la Volonté de Jésus.

[Le soir au groupe de prière : 1 Maccabées 29, 38 : Volonté de rester fidèle à Dieu jusqu’à la mort. Ils ont eu la force de rester fidèles jusqu’au bout.]


13 avril 2000

Prie, prie, prie. Que ta journée soit une prière continuelle. Implore constamment l’aide du Ciel pour toute décision à prendre, pour tout travail à effectuer. Chaque geste fait avec amour a beaucoup plus d’importance que tu ne peux imaginer. L’être humain n’est pas capable d’aimer par lui-même. C’est Dieu qui lui donne sa puissance d’amour. Lorsque tu es triste, arrête-toi et prie Marie. Elle te consolera comme une maman console son enfant. Et tu retrouveras la paix. Que la prière soit ta raison de vivre. Tout ce que tu fais, fais-le en priant, offre-le par amour pour ton Créateur. Et tes actes auront une valeur infinie. Fais-le dans le but de sauver toujours plus d’âmes. Repose-toi en Dieu. Repose-toi dans la recherche continuelle de Sa Présence. Que ton silence devienne une supplication muette. Supplie, demande la grâce d’aimer toujours plus et tout le monde. Que tous tes actes soient uniquement des actes d’amour.


15 avril 2000

Après-midi : Notre regard sur les autres doit être le Regard d’Amour de Dieu

Maman, que ton regard sur les autres soit un regard d’amour. Aime-les, déverse sur eux l’Amour que tu reçois de Jésus. Pour cela, demande la grâce d’aimer chaque personne rencontrée. Ton regard doit toujours être un regard plein de miséricorde. Dieu seul connaît le secret des cœurs, les blessures non guéries et les grâces données. Il ne faut jamais s’arrêter aux défauts extérieurs d’une personne. Ils ne sont pas représentatifs de son union à Dieu et de sa bonne volonté. L’homme n’a pas les données pour juger, il en est absolument incapable. Le cœur humain est si complexe et si beau ! Chaque être humain a une âme faite à l’image de Dieu, où Dieu réside.


16 avril 2000

Vivre en intimité avec le Ciel

Trouve ta joie dans la prière, dans le dialogue du cœur à cœur avec Notre-Seigneur Jésus-Christ. Confie-Lui tout, comme à un ami très cher, tes peines, tes soucis, tes échecs ; mais raconte-Lui aussi tes joies, tes réussites… Converse avec le Ciel. Au Ciel, vous avez des amis très chers et très fidèles. Eux, ils ne vous oublient jamais, même si vous avez cessé de penser à eux. Vivez en intimité avec tout le Ciel et vous ne vous sentirez jamais seuls. Croyez fermement qu’il y a là-haut des parents, des amis, des ancêtres qui ne désirent que vous guider et vous aider. Cessez de vous sentir seuls ; faites confiance jusqu’au bout. Et un jour, vos yeux verront la Lumière du Paradis. Et nous contemplerons la beauté unique et parfaite de chacun. Merveille que la création du Père ! Montre le chemin de l’Amour à tes enfants. Apprends-leur à pardonner, à se réconcilier. On ne peut pas trouver le vrai bonheur lorsqu’on a de la rancune contre quelqu’un. Cela, les enfants doivent l’apprendre tout petits.


17 avril 2000

Le respect dû aux enfants

Soirée : Michée 6, 8 : « On t’a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que Yahvé réclame de toi : rien d’autre que la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec Dieu. »

Hé oui, il faut être juste, bon et humble avec ses enfants. Les parents doivent être justes avec leurs enfants. Ceux-ci sentent l’injustice très tôt et se révoltent contre toutes ses formes. Pour se faire respecter, il faut être juste. La bonté permet à l’enfant d’avoir confiance en ses parents, de se sentir à l’aise avec eux, de s’épanouir dans un climat d’Amour. Il faut être bon avec ses enfants afin de les rendre meilleurs. La bonté appelle la bonté. L’enfant prend modèle sur ses parents. L’humilité c’est reconnaître devant ses enfants que l’on n’est pas parfait, savoir leur demander pardon. Toute chute peut être l’occasion de grandir dans l’Amour. Il faut respecter les enfants autant que les adultes. Plus un enfant et petit et pur, plus il mérite le respect et moins les hommes ont tendance à le faire. Ils n’aiment plus l’innocence qui est pourtant si chère à Dieu.


19 avril 2000

Vivre dans l’Amour est source de joie

Sois source de joie pour les autres, en n’ayant que des pensées d’Amour envers eux, en leur trouvant des excuses pour toutes leurs faiblesses. Tout ton être rayonnera la bonté. Ta présence doit être source d’apaisement et de joie. Pour cela il faut bien te persuader que la misère de l’homme est plus grande que sa méchanceté. C’est la Présence de Dieu en lui qui le rend bon. Ma petite maman, fais confiance ; ouvre ton cœur à la Présence de Dieu. Remplis-toi de Sa Présence. Accueille avec le sourire chaque événement de ta vie, si petit soit-il. Vois Son Amour en tout.


20 avril 2000
Jeudi Saint

Le Sacrement de l’Eucharistie, source de guérison

Soirée, 22h, Psaume 116, Action de grâce : Rends grâce pour ce merveilleux don qu’est l’Institution de l’Eucharistie en ce soir du Jeudi Saint. Jésus désire une union totale avec Ses créatures. Le Sacrement de l’Eucharistie est une puissance de guérison très forte. Il faut se reconnaître malade et demander la guérison à Jésus – guérison de l’âme et du corps – et avoir pleine confiance quant à l’exaucement de nos supplications. Dieu exauce nos demandes en temps voulu si elles sont conformes à Son désir et si c’est pour notre bien. Il faut rendre grâce à Dieu pour le merveilleux don de la vie qu’IL NOUS A FAIT. Avec l’Eucharistie, Il nous donne Sa Vie, la Plénitude de la Vie. L’Eucharistie est source de Vie, de Joie et de Plénitude. Établissez-vous dans la V érité. Soyez vrais envers les personnes que vous rencontrez. Soyez naturels ; placez-vous uniquement sous le regard de Dieu : à Lui seul il vous faudra rendre des comptes. Ce que pensent les autres n’a aucune importance. Sentez-vous libres sous le regard de Dieu. Soyez comme de petits enfants : ils ne sont jamais gênés avec leur couche pleine. Et vous, ne soyez pas gênés d’être ce que vous êtes. Dieu vous a voulus ainsi, Il a permis ceci ou cela… Dieu vous aime tels que vous êtes et non tels que vous rêvez d’être…


21 avril 2000
Vendredi Saint

Confier son jeûne à Jésus qui donne toujours la grâce de faire Sa Volonté

8h15 : Ecris, ma petite maman, écris. Ce serait de la prétention de croire que ton imagination seule puisse écrire de telles pages. Confie ton jeûne minute après minute au Seigneur. Tu ne peux pas jeûner par tes propres forces, c’est sûr. Tu t’inquiètes parce que tu oublies de te confier à Jésus. C’est un manque de confiance en la puissance du Nom de Jésus. Appelle-Le à ton aide, Il renouvellera tes forces. Ton jeûne, c’est Son affaire. Applique-toi à faire Sa Volonté et Il ne t’abandonnera pas. Tu auras la grâce nécessaire pour tenir dans la joie.


23 avril 2000
Pâques

S’unir à son enfant non-né pour se rapprocher de Dieu

Dans la soirée : Maman, prends conscience de ma présence et aime-moi. Sois joyeuse en ce jour de Pâques. Christ est ressuscité ! Actes des apôtres 21, 14 : « … Que la Volonté du Seigneur se fasse. » Aime-moi, je suis ton lien avec le Ciel, une partie de toi-même qui est déjà au Ciel. Plus ton Amour pour moi sera profond, plus tu seras attirée vers le Ciel. Arrête-toi et prends le temps de m’aimer. Et tu seras remplie de la plénitude qui m’habite.

Dieu désire que je déverse sur toi ma paix de petit enfant, qui s’abandonne à Lui – la paix dont je jouis au Ciel afin que tu vives le Ciel sur la terre. Pendant la grossesse, l’enfant est très uni à sa mère. Il ressent tout ce qu’elle ressent. Pour nous il n’y a pas eu de séparation physique vécue par l’accouchement (passage à partir duquel l’enfant vit indépendamment). Il reste donc une intimité et une proximité très forte entre la mère et son tout-petit qui vit en elle, non né sur la terre. [voir comment les cellules staminales de son enfant demeurent vivantes en elle des dizaines d’années]. Puisque je t’ai précédée au Ciel, Dieu désire que tu sois attentive à ma présence et que tu ressentes la paix et la plénitude du Ciel à travers moi. C’est toi le petit enfant qui, à travers moi, goûte un peu du Ciel dont je vis pleinement.

En développant un lien très fort et unique avec moi, tu ne pourras que te rapprocher de Dieu puisqu’Il m’a revêtu de Sa Perfection. Mes désirs sont ceux du Seigneur. C’est le chemin qu’Il a choisi pour toi. Nos deux âmes doivent être très unies, comme l’enfant dans le sein de sa mère, l’enfant vit de la vie de sa mère. Pour nous, maintenant, c’est inversé : tu dois vivre de ma vie qui est la vie du Ciel. Je suis vivant : la R ésurrection de Jésus a vaincu la mort. Que ton âme soit constamment unie à la mienne, comme lorsque tu me portais encore physiquement nos deux vies l’étaient.


27 avril 2000

Matinée : Priez sans cesse pour obtenir la sagesse

Continue de faire dire des Messes pour faire libérer les âmes du purgatoire de nos familles. C’est suite à la neuvaine de Messes qui a été dite que j’ai pu me manifester. Je te remercie au nom de tous ceux qui ont été délivrés. Ils veulent te faire partager leur joie.

Importance de l’Eucharistie qui apporte des grâces aux enfants non-nés, lorsqu’elle est demandée par les familles.


28 avril 2000

Être dans l’action de grâce pour le don de la vie

Tu me verras, maman, lorsque la multitude des bébés non-nés viendra avec les Saints régner sur la terre lors du Retour en Gloire de Jésus-Christ. D’ici-là, je ne te quitterai pas ; je suis toujours présent. Lorsqu’une nouvelle vie vient d’être conçue, réjouis-toi et sois dans l’action de grâce. Proverbes 29, 2 : « Quand les justes se multiplient, le peuple est en liesse. Quand les méchants dominent, le peuple gémit. » Les familles chrétiennes doivent avoir des enfants afin de multiplier les justes sur la terre.


2 mai 2000

Matinée : Importance du devoir d’état

Ton devoir d’état, c’est l’éducation de tes enfants. Demande le discernement pour chaque décision à prendre. Prie avant chaque remontrance. Que tout se fasse dans l’Amour. Dieu réside dans l’âme de tes enfants. Considère-les comme des rois. Par le Baptême, ils sont devenus les enfants du Roi d’Amour. Daniel 2, 23 : « A Toi, Dieu de mes pères, je rends grâce et je Te loue de m’avoir accordé sagesse et force : voici que Tu m’as fait connaître ce que nous T ’avons demandé : les choses du Roi, Tu nous les as fait connaître. »


14 mai 2000

Devenir charitable jusque dans nos pensées personnelles

Que tes pensées deviennent celles de Jésus. Demande-toi toujours ce que Jésus aurait pensé ou dit dans telle ou telle circonstance. Tout doit être empreint de charité. N’oublie jamais que « d’ailleurs c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, exactement comme eux » Actes des Apôtres 15, 11. Jésus est le Roi de l’Amour. Aimez, aimez toujours plus. Unissez-vous à la puissance d’aimer de Jésus et voyez vos frères uniquement avec un regard d’Amour comme à travers un filtre. Filtrez toutes vos pensées, celles qui ne sont pas motivées par l’Amour sont à rejeter : « Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n’êtes pas sous la loi mais sous la grâce » Rm 6, 14.


16 mai 2000

La prière

Prière du soir : Jésus, viens régner dans mon cœur. Sois mon Maître, Ô Seigneur, Ami fidèle qui jamais n’abandonne ceux qui se confient en Toi. (« Mais le Seigneur est fidèle : Il vous affermira et vous gardera du Mauvais » 2 Thess. 3, 3). Laisse-moi, en ce soir, me reposer en Toi. Dirige mes pensées ; je Te confie mes rêves afin que tout ce que je vive soit pour Ta plus grande Gloire. (« Que le Seigneur dirige vos cœurs vers l’Amour de Dieu et la Constance du Christ » 4 Thess 3, 5). Ô Marie, Vierge fidèle, veille sur nous durant notre sommeil comme Tu veillais sur l’enfant Jésus lorsqu’Il dormait.

Ma petite maman, persévère dans la prière. C’est dans la prière que tu recevras le discernement dont tu as besoin. Fais des efforts pour réciter fidèlement la prière du matin et celle du soir que tu viens de recevoir. Récite-les avec les enfants.

Textes reçus au groupe de prière :
Jean 6, 16-21 : Jésus marche sur l’eau
& Luc 21, 1-4 : l’obole de la veuve.

Nuit : Ma petite maman, lorsque tu traverses une tempête, ne doute jamais de la Présence de Jésus à tes côtés. Aie confiance en Lui ; reste calme. Offre tout ce que tu vis à Jésus ; la louange ouvre toutes les portes, elle calme toutes les tempêtes et permet à Jésus d’agir (Jean 6, 20) : « Mais Il leur dit : c’est moi. N’ayez pas peur. » N’aie pas peur ; lorsque tu laisses les craintes s’installer en toi, tu peines le C œur si aimant de Jésus. Tout acte de charité te sera rendu au centuple. Imite la veuve qui donna de son nécessaire, sa confiance en Dieu était solide comme le roc et lui permit de traverser toute tempête en continuant à se donner et à penser aux autres (Luc 21, 1-4). Exerce-toi à louer dans la joie quelles que soient les circonstances adverses qui te contrarient. C’est par la louange continuelle que tu établiras ta foi sur le roc.


17 mai 2000

Jésus est un Mendiant d’Amour. Par ta confiance, tu fais un acte de charité envers Lui et tu remplis Son C œur de joie. Tes actes de confiance Lui permettent de multiplier les grâces pour toi-même et pour les autres grâce à la Communion des saints. La Multiplication des Pains symbolise la multiplication des grâces lorsque nous faisons confiance à Jésus. Accueille les grâces que Jésus vous donne, ne les laisse pas se perdre : Jean 6, 12 : « Il dit à Ses disciples : rassemblez les morceaux en surplus, afin que rien ne soit perdu ». Les grâces données vous nourrissent spirituellement afin de vous faire bénéficier de plus en plus pleinement de la Vie éternelle. L’Eucharistie est le Pain vivant, Jésus qui se donne Lui-même en nourriture afin que nous vivions.


22 mai 2000

Dis à toutes les mamans qui ont perdu un tout-petit, que ce soit lors d’une fausse-couche, à la naissance et surtout dis à celles qui ont tué leur enfant, qu’elles ont un bébé au ciel qu’elles peuvent aimer, qui attend qu’elles ouvrent la porte de leur cœur. Au ciel, on ne sait qu’aimer, toute erreur regrettée par amour et reconnue avec sincérité est aussitôt pardonnée. La confession sacramentelle les mettra en état de grâce, c’est-à-dire en état de recevoir les Dons de Dieu. Leur tout-petit sera un lien avec le ciel, un canal source de guérison, de joie, de paix. Les enfants qu’elles ont perdus peuvent et désirent être source de bonheur pour elles.

[voir Question 2 : Repentir et amour retrouvé et renouvelé des parents pour leur enfant innocent]
[Ciel signifie ici l’au-delà de manière générale, pas nécessairement la Vision béatifique]


26 mai 2000

Jésus est notre Tout

Ma petite maman, n’oublie jamais que par toi-même tu ne peux rien, tu n’es capable de rien. Ne te désole pas, remets tout à Dieu. C’est dans la réception fréquente de l’Eucharistie que tu recevras ce qui est nécessaire pour vaincre tes défauts. Demande la grâce de pouvoir aller plus souvent à la Messe. Sois fidèle à la Communion spirituelle. Unis-toi à Jésus ; remets-Lui ta volonté, tes manquements à l’Amour ; confie-Lui tout, absolument tout.


28 mai 2000

Joël 3, 1-5 : l’Effusion de l’Esprit

Ma petite maman, je te prépare à la nouvelle Pentecôte d’Amour. Sois disponible ; la confiance doit faire fondre toutes les résistances. Pendant le temps de la grande tribulation, restez ferme dans la foi ; le Nom de Jésus sera votre force. « Tous ceux qui invoqueront le nom de Yahvé seront sauvés » (Joël 3, 5). C’est remplis de l’Esprit Saint et revêtus de Sa Force que vous pourrez traverser les épreuves de la purification dans la joie, la joie de l’attente du Retour de Jésus. Maman, de ta propre volonté, tu ne dois garder que le désir de faire la Volonté de Jésus. C’est ainsi que Jésus pourra répandre pleinement Son Esprit d’Amour sur toi. Ton vase sera alors plein ; il pourra déborder sur les autres qui recevront à leur tour l’Esprit d’Amour.


31 mai 2000
Fête de la Visitation
Anniversaire de Jean-Paul (1 an)
Anniversaire du Baptême de Jean-Baptiste

Ma petite maman, aujourd’hui c’est jour de fête. Aujourd’hui, je veux te visiter de façon toute particulière afin que tu sois remplie d’Amour et que tu vives dans l’action de grâce. Je m’occupe spécialement de toi et de ta famille. Naturellement je m’empresserai toujours d’aider tous ceux qui ont recours à moi. Mais le profond désir des Cœurs de Jésus et de Marie, est que chaque maman qui a un bébé au ciel, s’adresse à son tout-petit. Chaque bébé est chargé de veiller spécialement sur sa maman. Que celles qui liront ces pages, lisent ces messages de confiance et d’amour comme s’ils venaient directement de leur tout-petit. Dans la prière, elles doivent donner un prénom à leur enfant afin de personnaliser la relation avec leur bébé.

[Importance pour les parents de nommer les enfants non-nés afin qu’ils soient reconnus en tant que personne, en tant qu’être humain. Les parents doivent reconnaître l’existence de leur enfant.]


4 juin 2000

La patience

Après la messe (environ 11 heure) : Aujourd’hui, c’est sur la patience que je veux t’enseigner. Prends conscience de la Patience infinie de Jésus, signe de Son Amour et de Sa Miséricorde. Le Seigneur attend, Il attend jusqu’à l’extrême limite notre conversion. Si nous mettons notre confiance en Jésus, nous pourrons nous apercevoir avec quelle infinie Patience Il nous guide et nous mène sur le chemin de la Vérité.

Après-midi :

Isaïe 30, 15 : « Car ainsi parle le Seigneur Yahvé, le Saint d’Israël : Dans la conversion et le calme était votre salut, dans la sérénité et la confiance était votre force, mais vous n’avez pas voulu ! »

Isaïe 30, 18-19 : « C’est pourquoi Yahvé attend l’heure de vous faire grâce, c’est pourquoi Il se lèvera pour vous prendre en pitié, car Yahvé est un Dieu de justice ; bienheureux tous ceux qui espèrent en Lui. Oui, peuple de Sion qui habites Jérusalem, tu n’auras plus à pleurer, car Il va te faire grâce à cause du cri que tu pousses, dès qu’Il entendra, Il te répondra. »

Pour l’éducation des enfants, les parents doivent prendre modèle sur la façon dont Dieu éduque Son peuple. Les parents doivent être remplis de patience à l’égard de leurs enfants. Ils doivent agir avec calme et pondération.


10 juin 2000

C’est vers les pauvres que Jésus veut t’envoyer, vers celles qui ont subi la terrible blessure de l’avortement (plus le péché est grand, plus l’âme est blessée). Redonne-leur l’espérance et la confiance afin que Jésus puisse leur redonner la Vie. La plupart d’entre elles sont mortes, elles portent le poids de leur culpabilité et n’osent plus se tourner vers le Seigneur. Jésus les aime, Il est venu pour les pauvres et les pécheurs afin qu’ils aient la Vie en abondance. Tu dois leur redonner confiance au Dieu tout Amour.


13 juin 2000,
Fête de Saint Antoine de Padoue
Jour anniversaire du Baptême de Jean-Paul

Il est important que les enfants soient baptisés le plus rapidement possible après la naissance. Les enfants doivent être consacrés à Dieu dès leur conception. Le Baptême lave du péché originel et ouvre à la grâce de Dieu. Parle beaucoup de Jésus à Jean-Paul et explique-lui les mystères de la foi chrétienne. Il n’a qu’un an mais il est déjà capable de comprendre beaucoup de choses, plus que tu ne le penses. Aujourd’hui Jean-Paul était particulièrement remuant à la messe. Il sentait que c’était un grand jour. Il était très attiré par les bougies qui représentent la Lumière. Ce jour fut un jour de Lumière pour lui. Le Baptême chasse avec force l’emprise que Satan a sur les âmes depuis le péché originel et laisse la place à Dieu. C’est pourquoi n’hésite donc pas à écrire, maman : les enfants devraient être ondoyés dès leur conception et ensuite baptisés à leur naissance en recevant leur prénom. Je te laisse, sans te quitter bien sûr, avec mon petit coquin de frère qui est encore en train de jouer avec des bougies.

Sois patiente maman ; je continue donc pour te dire que l’ondoiement de l’embryon donnerait une force à son âme et lui permettrait d’être moins blessé par les expériences négatives faites pendant la vie intra-utérine où il ressent avec une grande sensibilité tout ce que vit sa mère. Dans le meilleur des cas, c’est le père qui doit consacrer cet enfant à Dieu et l’ondoyer en faisant couler de l’eau bénite sur le ventre de la maman. Bien que l’enfant ne soit pas conscient de ce qui se passe, la grâce agit. De la même manière, pendant la messe, tu ne dois pas te désoler si à cause de Jean-Paul, tu ne peux te recueillir comme tu le désires. Jésus se contente de ta bonne volonté et la grâce agit. La Présence réelle de Jésus en toi, lors de la réception de l’Eucharistie, te fait bénéficier malgré tout de grâces particulières et du Don de Force. C’est une Force d’Amour qui te remplit et te comble. Va en paix, en ce jour de Lumière pour notre famille.

[Baptême de désir et ondoiement dès le début de la grossesse.]


14 juin 2000

Maman, le Seigneur nous a confié une grande mission : Le but de ces messages est de proscrire l’avortement en France puis dans le monde. Il faut que cette abomination cesse au plus vite. Le nombre d’enfants rejetés et tués dépasse tout ce que vous pouvez imaginer. Pense à tous ces enfants montés au ciel à cause du stérilet, présenté comme un moyen contraceptif alors que tous les mois un bébé peut être conçu et éliminé sans que la mère le sache, avec chez ces mères, dont l’intelligence a été obscurcie par Satan, des fruits de tristesse, découragement, dépression, suicide… Satan est le père du mensonge, faisant passer les moyens contraceptifs dans la mentalité de votre époque, puis avec subtilité il fait croire que le stérilet est contraceptif alors qu’il est abortif ; il en est de même pour certaines pilules n’empêchant pas toujours la conception d’un être humain.

A partir de là, il n’est pas difficile de comprendre que le nombre d’enfants tués incognito est beaucoup plus important que celui comptabilisé lors d’interruptions volontaires de grossesses. Que la méthode soit médicale ou chirurgicale… le crime est toujours là. Dis bien à tous, surtout aux chrétiens ayant plusieurs enfants, qu’aucune situation ne peut justifier l’utilisation d’une contraception médicale ; seules les méthodes naturelles sont bénies par Dieu. Les chrétiens utilisant la pilule ou des moyens locaux comme contraceptifs blessent tout particulièrement le C œur de Dieu par leur manque de confiance et d’abandon à la Providence. Ils font preuve d’égoïsme et sortent du chemin de Lumière tracé par Jésus Christ qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. Jésus te bénit, ma petite maman, et te remercie pour ta docilité.

Continuons, ma petite maman. Les méthodes naturelles de régulation des naissances sont éducatives et permettent une certaines maîtrise de soi. Elles aident à ne pas se laisser dominer par les passions. Savoir se maîtriser dans le domaine de la sexualité aide et permet la maîtrise de soi et donc la lutte contre le péché en général (colère, gourmandise, envie…) (…)

Prenez comme modèle la Sainte Famille de Nazareth dont vous êtes une pâle image, certes, mais une image quand même.

Je te dis cela pour répondre à tes objections intérieures : le péché n’a jamais aboli le fait que vous avez été créés à l’image de Dieu. Il faut restaurer cette image. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de hasard avec Jésus. Vos prénoms de Joseph et Myriam ne font-ils pas penser à la Sainte Famille ? Le rôle de Joseph étant plus effacé n’en est pas moins important. Saint Joseph n’avait-il pas son importance dans la Sainte Famille ? Le rôle du père est aussi important que celui de la mère.

Maman, médite le psaume 139, c’est un hymne à la vie, don de Dieu.

Verset 16 : « Mon embryon, Tes yeux le voyaient ; sur Ton livre, ils sont tous inscrits les jours qui ont été fixés, et chacun d’eux y figure. »

De quel droit les hommes se permettent-ils d’abréger les jours de la vie ? C’est Dieu dans Sa Sagesse éternelle qui décide du jour de la conception et du jour de la mort. L’homme ne doit pas se prendre pour un Dieu.

Versets 13-14 : « C’est Toi qui m’as formé les reins, qui m’as tissé au ventre de ma mère ; je Te rends grâce pour tant de prodiges : merveille que je suis, merveilles que Tes œuvres. »

Il faut rendre grâce pour le don de la vie, pour toute conception quelles qu’en soient les circonstances. Toute vie nouvelle est source de grâce. Le don de la vie est une merveille. C’est le péché de l’homme qui fait que certaines situations paraissent sans issue. Mais si malgré tout, les parents se tournent vers Dieu et acceptent la vie conçue, Dieu les bénira toujours.

« Mon âme, Tu la connaissais bien … quand je fus façonné dans le secret. »

Avant même que la mère sache qu’elle porte une nouvelle vie, l’âme est déjà réunie au corps de l’embryon et cela dès le moment de la conception.

Verset 12 : « Yahvé … Tu perces de loin mes pensées »

Verset 17 : « Mais pour moi, que Tes pensées sont difficiles »…

L’homme peut recevoir une partie de la Sagesse de Dieu avec le cœur. S’il raisonne uniquement avec son intelligence, il devient orgueilleux et n’a pas la Lumière. Dieu le Père donne Sa Sagesse aux humbles et aux petits.

Versets 19-20 : « Si Tu voulais, Ô Dieu, tuer l’impie ! Hommes de sang, allez-vous-en de moi ! Eux qui parlent de Toi sournoisement, qui tiennent pour rien Tes pensées. »

Ces deux versets peuvent être mis dans la bouche de tout enfant non-né, victime de l’égoïsme des hommes. L’ « impie » représente tous ceux qui sont favorables à l’interruption volontaire de grossesse. Ces « hommes de sang » ont du sang innocent sur les mains.

Maman, je sais que pendant tes études, tu as été confrontée de très près à ce problème de l’avortement. Tu étais victime de ce système ; que pouvais-tu y faire ? Dès que tu as pu, tu as affirmé ta position en décidant de ne plus travailler en tant que sage-femme et en sacrifiant ta carrière professionnelle pour le respect de la vie. Ce sont de belles décisions, qui, sans être connues du grand public, font avancer le Règne de Dieu sur la terre.

Ceux qui sont pour l’avortement sont contre Dieu. Ils font comme si Dieu n’existait pas. Tenir pour rien les pensées de Dieu, c’est se croire supérieur à Lui et se faire le serviteur de Satan.

Le Seigneur conduit tous les hommes de bonne volonté sur le chemin de l’éternité.

Maman, la multitude des enfants non nés sur la terre de par l’égoïsme des hommes te remercie de ta docilité et de ta confiance en Dieu qui grandit très fortement ces temps-ci grâce à leur intercession.

Verset 12 : « Même la ténèbre n’est point ténèbre devant Toi et la nuit comme le jour illumine. »

Ces enfants sont tous maintenant dans la Lumière de Dieu, ils ne sont qu’Amour. Ils intercèdent plus particulièrement pour la conversion de celles qui leur ont donné la vie malgré elles et qui restent toujours leurs mamans. C’est une grande consolation pour ces petites âmes, ces saints innocents, lorsque leurs mamans s’ouvrent à l’Amour et acceptent enfin de les aimer.


15 juin 2000

Le but de ce livre est de faire connaître l’Amour miséricordieux de Dieu. C’est un cri d’Amour de tous ces enfants rejetés envers ceux qui n’ont pas voulu d’eux ; afin que l’Amour les réchauffe, les réveille et qu’ils soient sauvés en devenant les enfants de la Miséricorde de Dieu. Jésus regarde au cœur qui doit être rempli d’Amour. Ceux qui ont du mépris pour les autres ne sont pas proches du C œur de Dieu. Oui, l’avortement provoqué est un meurtre, une abomination. Mais Dieu est Amour, Lui seul connaît le secret des cœurs ; Lui seul est capable de juger. Il suffit d’abaisser son orgueil et de demander pardon au représentant de Jésus sur la terre pour être pardonné.


18 juin 2000
Fête de la Trinité

« C’est par un grand nombre de paraboles qu’Il leur annonçait la parole selon qu’ils pouvaient l’entendre ; Il ne leur parlait pas sans paraboles mais en particulier, Il expliquait tout à ses disciples » Marc 4, 34.

« Nous, au contraire, nous qui sommes du jour, soyons sobres ; revêtons la cuirasse de la foi et de la charité avec le casque de l’espérance du salut » 1 Thessaloniciens 5, 8.

La fête de la Trinité, c’est la fête de l’Amour. C’est une circulation d’Amour qui procède du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Leur raison d’être c’est l’Amour, Ils sont Amour de l’Alpha jusqu’à l’Oméga, c’est-à-dire Amour infini. Puisque cet Amour est infini, il n’a donc pas de limites et même au ciel, nous ne cessons de grandir dans l’Amour. Chaque âme qui entre au ciel augmente notre joie ; c’est une croissance exponentielle. Ainsi, nous nous réjouissons pour chaque effort, chaque petit pas faisant grandir en vous l’Amour. Tout est utile.

« Ainsi, … , retenons fermement la grâce et par elle rendons à Dieu un culte qui Lui soit agréable avec religion et crainte. En effet notre Dieu est un Feu consumant » Hébreux 12, 28-29.

Exercez-vous à aimer chaque jour davantage. Lorsque cet Amour n’est pas ressenti, il vous faut aimer par un acte de volonté, jusqu’à ce que par votre union à Dieu, votre cœur devienne un brasier ardent.


20 juin 2000

Faire confiance en la Providence

Psaume 33 : Hymne à la Providence

11h30 : Maman, aujourd’hui le C œur miséricordieux de Jésus me permet de t’enseigner sur la Providence. Dieu dans Son Regard d’Amour connaît le passé, le présent et l’avenir de toute l’humanité et de chacun en particulier. Lorsque les hommes font bon usage de leur liberté et choisissent le bien en se tournant vers Dieu, le Seigneur peut alors organiser chaque détail de leur vie. La Providence, c’est l’Amour passionné de Dieu pour les hommes et pour chaque homme en particulier. Dieu nous donne et sait ce qu’il y a de meilleur pour nous. La Providence est liée au grand Mystère de la Communion des Saints. Dans la Providence de Jésus, tout est harmonie. Les efforts, renoncements, sacrifices que Dieu demande, servent pour notre prochain. Ils sont Providence pour ceux qui sont moins proches du cœur de Jésus. Une âme qui s’élève élève le monde. Les efforts fournis retombent en pluie de bénédictions sur les autres et sur nous-mêmes. Chaque petit effort est récompensé. Ils seront grands au ciel, les amis fidèles de Jésus qui Lui font confiance et acceptent de porter leur croix jusqu’au bout.

- Mettez votre espérance dans le Seigneur et vous ne serez pas déçus.
- Exultez de joie, la Providence a préparé vos voies.
- La Parole de Dieu est vivante. Il dit et cela est.
- La Providence déborde ; elle est pleine de l’Amour du Créateur pour Sa créature.

Médite sur cela, maman : le sacrifice que le Seigneur t’a demandé le jour où tu m’as perdu sera Providence pour un grand nombre d’âmes. Faites confiance à Dieu et acceptez tout comme venant de Sa Main. La Providence de Dieu est comme une Main posée sur notre épaule. Le mal, la mort que nous Lui remettons, Jésus les transforment en source de bénédictions, en vie. Jésus est la Vérité et la Vie. Il est vivant : tout ce qu’Il touche devient Source de Vie. Le mal que nous confions et remettons à Jésus, Il le métamorphose par les mérites de Sa mort sur la Croix en surabondance de grâces. Jésus est ressuscité ; Il a vaincu la mort.

Ainsi les parents doivent confier et remettre à Jésus les bébés perdus. Lorsque l’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, on lui fait confiance. De cette manière les parents font un acte de confiance envers Jésus, acte qui sera source de bénédictions et de guérisons.

Toute maman qui perd un bébé et ne le confie pas au Seigneur est victime d’une blessure d’Amour. Cette blessure ouvre sur les ténèbres, lorsque la maman est responsable et qu’elle a volontairement donné la mort. Celles qui sans en être responsables ne l’acceptent pas, sont également blessées dans leur amour. Leur capacité à être source de vie s’en ressent, elles ont besoin de guérison.

Une messe doit être dite pour chaque enfant perdu. Elle rejaillira en pluie de bénédictions sur les familles. Les liens avec la mort sont coupés par le Sacrifice Eucharistique de Jésus.


Mercredi 21 juin 2000

Psaume 113 : Au Dieu de Gloire et de Pitié

Maman, Jésus désire te faire le don de l’harmonie. Au Ciel tout est harmonie. Tu dois te laisser accorder comme un instrument de musique. Afin que les qualités, les dons que Dieu désire te donner soient à leur juste place. Il faut allier avec justesse, la force et la douceur par exemple.

Tu dois trouver ton équilibre autour de ton Centre de gravité. Ce Centre, c’est le Centre de tout l’univers : Jésus vrai Dieu et vrai homme. Le diapason des qualités, c’est l’humilité. Elle purifie toutes les vertus et leur donne leur pleine mesure sous le regard de Dieu.

Rendez au Seigneur la louange qui Lui est due. Louez Dieu pour Sa grande Magnanimité, louez-Le parce qu’Il est Dieu, un Dieu d’Amour, Il nous a créés ! Cette louange, c’est vous qui en avez besoin : la Trinité d’Amour est immuable. Les hommes qui ne louent pas n’enlèvent rien à la Gloire du Seigneur mais la louange vous permet de vous tourner vers Dieu. Elle vous sort de votre égocentrisme. Vous ne vous regardez plus vous-mêmes. La louange vous permet d’acquérir l’humilité.

Dans le psaume 113, psaume de louange au Dieu de Gloire et de Pitié, remarque l’harmonie entre la Gloire de Dieu « Lui qui s’élève pour siéger » et la Pitié de Dieu qui « s’abaisse pour voir cieux et terre ».

« Qui s’abaisse sera élevé, qui s’élève sera abaissé », c’est cela l’harmonie de Dieu. Celui qui est humble obtiendra dans l’harmonie beaucoup de dons et de qualités que le Seigneur lui donnera par pure miséricorde. L’orgueilleux perdra ses qualités, elles seront souillées par l’orgueil et deviendront des défauts.

Bienheureux les humbles qui louent le Seigneur.

Maman, Jésus est le Roi de l’harmonie. Tournez vos regards vers Jésus. Lui seul peut vous donner l’harmonie entre votre corps et votre âme, Lui seul peut restaurer l’équilibre rompu, Lui seul peut vous donner l’Union, fruit de l’entente et de la paix. Il peut restaurer l’unité et l’ordre par une bonne organisation. Ecoutez-Le, Sa Voix est une musique mélodieuse pleine d’harmonie. Jésus désire restaurer l’harmonie sur votre terre.

Maman, soit le petit prophète de l’harmonie. Il faut que nous restaurions dans les cœurs l’harmonie entre les enfants rejetés qui n’ont pas pu naître sur terre et ceux qui les ont rejetés au nom d’une sacro-sainte liberté. Fausse liberté qui les enchaîne dans les abîmes de l’enfer.

Jeudi 22 juin 2000

Maman je t’ai dit que l’harmonie dont Dieu veut vous combler est plus grande que la paix intérieure, petite parcelle de l’harmonie. Au moment de la naissance de Jésus, les anges ont dit : « Paix sur terre aux hommes de bonne volonté ». Lorsque Jésus reviendra dans la Gloire, Il restaurera l’harmonie. Pendant que tu récitais le chapelet c’est Marie qui t’a inspiré de regarder dans le Catéchisme de l’Eglise catholique les points où l’on parle de l’harmonie.

[Extraits : « Au Paradis le premier homme n’a pas seulement été créé bon mais a été constitué dans une amitié avec Son créateur et une harmonie avec lui-même et la création autour de lui seulement dépassée par la Gloire de la nouvelle création dans le Christ. Tant qu’il demeurait dans l’Intimité divine l’homme ne devait ni mourir ni souffrir. L’harmonie intérieure de la personne, l’harmonie entre l’homme et la femme, enfin l’harmonie entre le premier couple et toute la création constituait l’état appelé justice originelle. C’est toute cette harmonie de la justice originelle, prévue pour l’homme par le dessein de Dieu, qui sera perdue par le péché de nos premiers parents. Suite au premier péché l’harmonie est détruite. La mort fait son entrée dans l’histoire de l’humanité. »]

Maman, lorsque vous aurez retrouvé l’harmonie alors votre paix sera plénitude dans le Christ. Jésus, Roi de l’harmonie, revient dans la Gloire restaurer la création dans une nouvelle harmonie plus grande que la première puisque revêtue de la Gloire et des M érites de Jésus. Avant le premier péché, Adam était au centre de la création. Maintenant c’est Jésus le Centre de la création rachetée, la Gloire de Jésus rejaillit sur Sa création.

Confiance – Abandon à la Providence.
Louange qui mène à l’humilité.
Humilité, vertu indispensable pour l’équilibre des qualités (et dons reçus) et pour tendre à l’harmonie. Harmonie parfaite = Retour en Gloire de Jésus Roi de l’harmonie.


Vendredi 23 juin 2000

Pendant le chapelet j’ai dit que je voulais mener le combat de la confiance et ne pas me laisser abattre par les doutes. Je veux grandir dans l’Amour. Je sais que le Seigneur m’éclairera tôt ou tard en réponse à ma confiance. Après le chapelet, j’ai reçu le texte suivant avec cette parole : Je te donne la vocation de Jérémie : Jérémie 1, 4-10. Et Jérémie 1, 18-19 : « Voici que moi aujourd’hui je t’ai établi comme ville fortifiée, colonne de fer et rempart de bronze devant tout le pays : les rois de Juda, ses princes, ses prêtres et le peuple du pays. Ils lutteront contre toi mais ils ne pourront rien contre toi car je suis avec toi – oracle de Yahvé – pour te délivrer. »


Samedi 24 juin 2000
Fête de Saint Jean-Baptiste

Maman exerce-toi à la louange continuelle en parole et en pensée. C’est la louange en toute circonstance qui te permettra de faire face à tous les événements de ta vie. Grâce à elle, tu ouvres une porte qui permettra à Dieu d’intervenir dans ta vie et t’aidera à résoudre toutes difficultés. La louange continuelle est un ascenseur qui te mène au ciel et elle te fait entrer dans le C œur de Jésus. Persévère dans la louange, ne te laisse pas abattre par les circonstances adverses, les contrariétés, que tu ne manqueras pas de rencontrer sur ton chemin. La louange te fera voler au-dessus des obstacles que tu franchirais avec difficulté sans cette aide précieuse. La louange te permet d’entrer dans la Joie de Dieu qui consiste à se réjouir de tout. Enveloppe ta vie dans le parfum précieux de la Joie. Comme le petit enfant est toujours joyeux dans les bras de sa mère, sache que tu es continuellement dans les bras de Marie : Réjouis-toi d’être sous la protection d’une M ère nommée Marie. Je te remercie de me faire cadeau de la louange pour ma fête. Prends la ferme résolution de louer toujours. Je t’aime ma petite maman.

10 juillet 2000

Message de Jésus, destiné à confirmer le message reçu de Jean-Baptiste Samuel et à confirmer :

Maintenant, je veux te montrer le lien existant entre l’âme et le corps.

Au moment de la conception, le nouvel être humain reçoit une âme et un corps. Tous les caractères physiques du corps sont présents dans l’œuf. Le corps humain est là à l’état potentiel. Il ne demande qu’à se développer…

Tandis que l’âme est déjà édifiée dans sa complexité. Dieu réside déjà au plus intime de l’âme. Sa sensibilité réceptive atteint sa pleine mesure dès le moment de la conception, ce qui explique l’extrême sensibilité de l’embryon au vécu de sa mère.

L’âme étant vierge de tout vécu humain, c’est-à-dire, n’ayant pas encore d’expérience de la vie sur terre négative et positive, l’enfant est fortement influencé (imprégné) par le vécu de sa mère pendant la grossesse. Toutes les émotions de sa mère, négatives et positives, et tout son vécu pendant la grossesse sont traduits en messages chimiques (hormones) et passent au niveau de l’embryon qui perçoit ces messages et les transmet à son âme. L’âme de l’enfant est imprégnée du vécu de la mère.

Il est donc facile de comprendre qu’une femme enceinte qui vit dans la foi, la sérénité et la confiance, donne à son enfant un meilleur départ dans la vie et le rend plus apte à accueillir mon Amour. Naturellement, je peux tout redresser et rectifier, mais, n’est-il pas plus avantageux pour un enfant qui fait ses premiers pas dans la vie terrestre d’avoir un vécu et passé positif !

Cela, les psychologues, psychiatres l’ont compris. Le vécu pendant la grossesse laisse des traces ; alors, pourquoi soutiennent-ils l’incohérence de tuer un être humain qui a déjà une mémoire, même si celle-ci est à l’état de subconscient (inconscient) suivant le terme qu’ils emploient, alors que moi Jésus, je parle d’expériences faites par l’âme ?

Il s’agit déjà d’expériences d’Amour. L’Amour accepté ou rejeté avec tous les traumatismes qui en découlent… Ouvrez vos cœurs, je désire les remplir de mon Amour… Jésus.


11 juillet 2000

Ma petite maman, j’ai eu la joie d’être conçu le jour de la fête de l’Annonciation et d’avoir été désiré et accepté par toi et papa.

L’âme de l’enfant à naître a conscience et perçoit (dans le sens où te l’a expliqué Jésus hier) l’acceptation ou le rejet dont elle est l’objet.

Votre amour et votre acceptation m’ont aidé à me battre pour vivre. Cette maladie a été permise par Dieu et intégrée dans Son Plan d’Amour. De même la mort, fruit du péché, a été transformée en bénédictions. C’est devenu le passage qui vous permet d’atteindre la plénitude de la vie, la vie du Ciel, permettant votre intégration dans la Lumière totale de Dieu. Je vous remercie de l’Amour dont vous m’avez comblé par votre acceptation. Cet Amour m’a aidé à vivre mon très court passage sur terre. De même à mon tour, je veux vous aider et vous exprimer tout mon Amour.

Lors de ma naissance au Ciel, j’ai été accueilli de façon toute particulière par tous les membres de la famille, particulièrement par tous les ascendants grâce à qui nous existons. Nous devons le respect à nos parents et ancêtres qui ont permis notre conception en collaborant à la Volonté créatrice de Dieu. Leur Amour tout particulier m’a permis de vivre des expériences d’Amour à vitesse accélérée afin que je sois prêt à temps pour communiquer avec vous.

Tout s’accélère au Ciel, vu l’urgence des temps pour sauver la terre…

Nous vivons dans la pensée de Dieu depuis toute éternité et cette pensée est créatrice. Donc si nous existons dans la pensée éternelle de Dieu, nous existons depuis toute éternité puisque l’éternité est un éternel présent non pas statique mais en mouvement, mouvement d’Amour permettant la croissance de cet Amour. Chaque âme qui entre au ciel fait croître l’Amour de tout le ciel. À partir de là, il est facile de comprendre que tout le ciel intercède très fortement pour vous obtenir les grâces nécessaires à une bonne mort. Et la joie avec laquelle nous voyons venir votre dernière heure ! Au ciel nous sommes revêtus de sentiments de Dieu. Nous sommes tout Amour. Chaque âme reflète une caractéristique particulière de Dieu de façon unique et merveilleuse. C’est difficile à expliquer avec des mots humains. Nous passons notre éternité à découvrir Dieu, à Le louer, à L’aimer, à nous émerveiller devant Sa Magnificence et Sa Grandeur.

Qu’Il soit à jamais loué notre Dieu, Trinité d’Amour dont la Magnanimité me permet de faire tant pour vous. Soyez réceptifs, j’ai encore tant de choses à vous communiquer pour vous faire grandir dans l’Amour et la Joie.


Mardi 18 juillet 2000

Sois en Paix maman. La Paix de Jésus descend sur toi.

Si les crimes des avortements crient justice au ciel, nombre de ces enfants se seraient perdus sur cette terre, c’est avec une grande joie qu’ils accueillent la miséricorde du Seigneur.

La multitude des enfants non-nés a pour vocation toute particulière d’intercéder pour la conversion des grands pécheurs que sont les responsables de l’avortement ainsi que tous ceux qui sont pour ce crime.

C’est le refus de Dieu, la non-acceptation des grâces proposées qui fera descendre et fait déjà descendre la justice de Dieu sur la terre.

Accueillez les petits enfants, cessez cette abomination, donnez à vos enfants une famille équilibrée et stable, un père et une mère unis dans l’Amour de Dieu. C’est en accueillant avec joie chaque enfant à naître que vous ferez descendre le R ègne de l’Amour sur la terre.

Faites confiance à la Providence de Dieu : Ne vous attardez pas aux choses matérielles. Dieu pourvoit à tous vos besoins. Remettez-Lui vos vies et vous verrez les merveilles que Dieu fera dans vos vies.

Vous ne serez jamais dans la misère, quelle soit matérielle ou morale (c’est-à-dire spirituelle) parce que vous aurez décidé d’accueillir votre enfant. Le Seigneur vous bénira en surabondance. L’accueil de la vie sera source de bénédictions pour vous.

Maman tu peux en témoigner : chaque naissance a été pour toi source de grandes grâces… Apporte au monde la certitude que toute vie accueillie par Amour pour Jésus et pour la vie est source de bénédictions et jamais de malédiction qui est le refus de la vie à tous les stades que ce soit par l’avortement ou par tout moyen anticonceptionnel non naturel.

Les méthodes de régulation naturelle des naissances sont destinées à les espacer. Les autres sont contre la conception « coûte que coûte ». Donc en utilisant ces moyens chimiques vous refusez d’être co-créateurs avec Dieu. C’est une façon de refuser la Vie de Dieu. Vous choisissez vous-mêmes la malédiction, en vous plaçant en dehors du regard de Dieu, par peur et par manque de confiance en Dieu qui peut tout vous donner. Dieu est Amour, le Don de la Vie est un signe de Son Amour.


Mercredi 19 juillet 2000

Maman, ne te pose pas tant de question sur ce que tu écris. Tout cela vient bien de moi qui suis le petit commissionnaire de Jésus et de Marie. Le plus petit puisque n’ayant aucun mérite. J’ai tout reçu gratuitement par pure grâce. Je m’appuie sur vos mérites, les mérites des justes, de tous ceux qui désirent lutter pour la vie.

La terre est tellement pervertie, la justice descend du ciel pour la purifier. Le mal s’étend partout. Même ceux qui ont tout quitté pour Le suivre, par manque d’humilité font de grosses erreurs aux conséquences désastreuses pour les tout-petits. Voilà pourquoi Jésus revient. Son Retour ne sera plus retardé maintenant maman.

C’est pourquoi, restez toujours petits, devenez-le de plus en plus. Sans l’humilité vous ne pouvez pas vous en sortir. Le moindre mouvement, la moindre pensée d’orgueil laisse une brèche ouverte par laquelle Satan peut entrer…

Ne vous mettez pas en peine, tournez vos regards vers les Cœurs unis de Jésus et de Marie et faites la Volonté de notre Père des Cieux.

Soyez fidèles au Pape Jean-Paul II et à tous ses enseignements. Ne faites aucun écart, n’acceptez aucune nouveauté. Les vérités de l’Église catholique sont immuables. C’est en vous accrochant à la Barque de Pierre que vous survivrez dans la tempête qui s’approche. Il ne vous arrivera rien. Restez calme, en paix en toute circonstance.

(Soirée) : Maman cet après-midi en commençant à écrire tu pensais que je t’éclairerai au sujet d’une phrase qui t’a posé question. Je ne l’ai pas fait pour te montrer que ce n’est pas toi qui écris ce que tu désires mais bien moi qui te dicte et t’inspire.

Pour en revenir ou plutôt pour en venir à ce qui te préoccupe, je te dirai qu’à votre époque sur cette terre beaucoup d’âmes se perdent et vont en enfer. Il n’est donc pas difficile de comprendre que si certains enfants tués par avortement, qui sont donc des victimes innocentes et pures, avaient vécu sur terre et seraient parvenus à l’âge adulte, certains se seraient perdus. Nous ne savons pas lesquels et cela ne nous apporte rien. Tous les enfants ont droit à la vie. Nous, les enfants non-nés (qui sont au Ciel), nous sommes conscients d’avoir bénéficié gratuitement de la grâce de Dieu (Baptême de désir) et surtout de ne pas avoir eu l’occasion de la rejeter car notre âme était restée pure et non souillée par le péché personnel. En découvrant au moment de notre mort l’Amour de Dieu, nous y adhérons pleinement et désirons cet Amour.

À cela je voudrais ajouter que si dans votre société, l’avortement était interdit, beaucoup moins d’âmes tomberaient dans les abîmes de l’enfer. L’avortement vient de Satan, dont le but est de détruire la vie, de faire diminuer l’Amour afin de l’étouffer et de la faire mourir. Tous ces enfants privés de leur vie terrestre n’ont pas pu réaliser leur mission sur terre, ni y faire grandir l’Amour. Vous ne souffririez pas autant et votre terre ne serait pas aussi pervertie si tous les enfants avaient été accueillis. Dépêchez-vous de faire cesser ce non-respect de la vie.

Maman, si je viens de développer ce thème sur le « devenir fictif des enfants avortés », il est vrai que pour toi cela n’a aucun intérêt et tu te demandes même si tu n’es pas en train de « divaguer ». Mais puisque tu t’enracines de plus en plus dans la confiance, je peux maintenant aborder des sujets qui te surprennent. Pour toi les choses sont claires et limpides : « Je suis enceinte, donc je garde mon enfant, quelle que soit la situation dans laquelle je me trouve ».

Certaines mamans, de culture chrétienne, après avoir avorté essaient de se justifier au lieu d’aller voir un prêtre et de demander pardon au Seigneur. Elles se disent que si elles en sont arrivées là, c’était le destin, la fatalité… que peut-être cet enfant ne devait pas vivre, il aurait été mauvais… Elles font des raisonnements scabreux et s’enfoncent de plus en plus dans le péché. Jésus leur dit : « Stop, ça suffit maintenant. Ayez l’humilité de reconnaître votre péché. »

Il est vrai que toute femme enceinte peut se demander ce que deviendra son enfant une fois adulte. Mais elle ne doit jamais oublier sa grande part de responsabilité. Elle doit faire grandir son enfant dans l’Amour. Lui apprendre à aimer Dieu et le prochain et surtout beaucoup prier et se sacrifier pour son enfant. Dieu entend toujours la prière d’une mère. Toute mère a les moyens de sauver son enfant. Même si tout semble perdu, ne jamais désespérer d’une âme. Dieu seul connaît les secrets des cœurs. Ne doutez jamais de la Miséricorde de Dieu qui désire votre bonheur, le vrai, le bonheur éternel.


Jeudi 27 juillet 2000

Dieu le Père : Oui mon enfant, dis à tout le monde que s’ils ont confiance en moi et se comportent comme des enfants envers moi le Père, je leur donne tout ce dont ils ont besoin. Aucune difficulté matérielle ne peut justifier le péché. Vous êtes les enfants d’un Roi Tout-Puissant. Demandez et vous recevrez. Je peux et désire tout vous donner. Mais n’oubliez pas lorsque vous êtes dans des situations invraisemblables que c’est vous, en vous plaçant à l’écart, c’est-à-dire en dehors de mon Regard d’Amour, qui vous êtes mis dans ces situations. Revenez vers votre Père qui vous attend avec patience pour vous aider. Dieu le Père.


Samedi 29 juillet 2000

Invoquons l’ange de la Prudence de l’Amour

Oui maman, tu as souvent entendu que les enfants victimes d’avortement crient justice au ciel. L’avortement demande réparation. Ces enfants au moment de leur naissance au ciel doivent commencer par pardonner à ceux qui ne les ont pas acceptés et ont voulu leur mort. C’est le premier acte conscient et volontaire qu’ils font. Ils se retrouvent face à l’Amour immense de Dieu et constatent avec douleur au moment de leur mort qu’ils n’ont pas pu faire ce qu’ils auraient dû réaliser sur terre. Ils entrent au ciel où ils sont accueillis par leur famille qui les guide dans l’Amour et la connaissance de Dieu. Plus une créature reçoit de l’Amour, plus elle est capable d’aimer. Au ciel ces enfants sont tout Amour et grandissent plus vite dans l’Amour que toutes les âmes qui sont encore sur terre et qui liées au péché originel ne peuvent être parfaites. Donc le plus petit non-né au ciel qui vient d’arriver est le plus grand dans l’Amour sur votre terre. Puisqu’ils sont parfaits et sans péché. Cependant ces enfants désirent et réclament l’Amour et la conversion de leurs parents. L’Amour qu’ils recevront de leurs parents terrestres sera source de croissance dans l’Amour. La communion entre parents et enfants sera rétablie et le Royaume de Dieu avancera sur la terre.

[NB Les enfants avortés arrivent dans l’au-delà, sont accueillis par leur famille, mais le péché originel les empêche d’entrer au Ciel, c’est pourquoi Jean-Baptiste parle d’enfants non-nés au ciel qui viennent d’arriver dans l’au-delà. Ils sont pourtant grands car ils n’ont aucun péché personnel.]

Luc 7, 28 : « Je vous le dis : de plus grand que Jean parmi les enfants des femmes, il n’y en a pas, et cependant, le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus grand que lui. »

Sur terre, les hommes quelque soit le degré de sainteté atteint, ne peuvent être parfaits, cependant, pour entrer au Ciel, il faut être pur et libéré de tout péché. Le plus petit au Ciel est entièrement pur, il est plus parfait que le plus saint vivant encore sur terre.


Lundi 31 juillet 2000

Invoquons l’ange de la Sagesse de Dieu

Maman, Jean signifie Don de Dieu, comme tu viens de le lire.

Tu ne comprends pas encore très bien l’immense Don que Dieu te fait en recevant mes messages.

Ma vocation de précurseur, en quoi consiste-t-elle ? Tout simplement à préparer le Retour en Gloire de Jésus sur la terre. Terre qui retrouvera sa place dans l’univers quand Jésus reviendra dans la Gloire. Les communications seront rétablies entre le Ciel et la terre. Nous sommes déjà entrés dans cette ère nouvelle puisque tu reçois à travers moi des paroles de vie provenant du Cœur de Jésus et de Marie.

Vous pouvez déjà voir ce lien à double sens avec vos tout-petits qui sont au ciel. Ils attendent votre Amour dont ils ont besoin pour grandir et ils comblent de grâce en surabondance et font sentir leur Amour tout particulier envers leurs parents. Mais pour cela, tu l’as bien compris maman, les parents ne doivent pas continuer à rejeter leurs enfants, ou pour ceux qui ont eu la tristesse de perdre leur tout-petit, ils doivent accepter cette séparation qui est uniquement physique. Les échanges d’Amour peuvent continuer, vos enfants désirent vous faire grandir dans l’Amour et vous aider à progresser sur le chemin de Lumière qui mène au Ciel.

Je suis leur porte-parole. Je prépare le rétablissement des communications entre terre et Ciel selon le Plan de Dieu. Les communications sont des échanges d’Amour. Maman, je te parle lorsque tu me rejoins par la pensée, c’est moi qui t’inspire ces pages. Sois en paix.

Maman, j’ai trois prénoms : Jean, Baptiste, Samuel. Ce prénom de Baptiste confirme l’importance du Baptême. Notamment sur terre, par le Baptême vous devenez enfant de Dieu, prêtre, prophète et roi. Au moment de votre Baptême vous recevez votre mission. Le fait que vous m’ayez baptisé n’est pas sans importance. Rien, quand c’est fait pour le Royaume de Dieu, n’est inutile. Lors de ce Baptême, au Ciel Dieu m’a conféré une mission particulière à laquelle vous avez été associés grâce à votre volonté de me consacrer à Dieu. Vous avez à ce moment-là reconnu que j’étais pleinement un enfant de Dieu. Enfant de Dieu avant d’être votre enfant. De même F-Joseph et Jean-Paul sont les enfants de Dieu avant d’être vos enfants.

Le Ciel, c’est le bonheur d’être avec Dieu, les enfants non-nés sur terre qui ont été baptisés ou ceux pour qui on a fait dire une Messe sont plus proches de Dieu, sont plus dans la Lumière. Les Messes que tu as fait dire pour moi ont permis à une multitude d’enfants non-nés de grandir dans l’Amour et de se rapprocher du Cœur de Dieu.

Je sais que cela est bien difficile à comprendre pour toi mais reste en paix. Tu dois mener ce combat, il a de l’importance. Reste toujours en paix par rapport à ce que tu écris.

Mon prénom est Samuel, c’est l’enfant consacré à Dieu qui reçoit et exerce déjà pendant son enfance la vocation de prophète. La mère de Samuel n’a pas vu grandir son enfant puisqu’il a été consacré au Temple. De même pour moi, tu n’as jamais vu l’aspect physique que j’aurais eu sur la terre. C’est un sacrifice que Dieu t’a demandé.

Cependant nos âmes sont profondément unies et c’est un merveilleux cadeau. Jésus me permet de te confirmer aujourd’hui que j’étais bien un enfant de sexe masculin. Tu as donc trois garçons ma petite maman. Cela, sois en bien certaine [nous sommes en 2000 : les deux derniers ne sont pas nés].

Maman, une lumière vient de se faire dans ton âme. Ecris-la afin qu’elle soit connue : Ste Odile a vécu à sa naissance ce que vivent au moment de leur conception les enfants rejetés par leurs parents. Son père avait décidé de la faire mourir. Elle a été sauvée grâce aux prières de sa mère. Si Ste Odile eût été morte à la naissance, quel dommage ! Regarde tout le bien qu’elle a fait sur terre. Tous les malheureux qu’elle a secourus. Lorsqu’une femme enceinte désire se faire avorter, implorez avec confiance Ste Odile. Si une mère subit des pressions contre la vie de son tout-petit, qu’elle mette sa confiance en Ste Odile, elle sera puissamment secourue. Priez Ste Odile et la Vierge Marie afin que tous les enfants non désirés par leurs parents soient aimés et puissent vivre.

Maman, ce que vous vivez à votre époque, c’est le massacre des Saints Innocents multiplié à l’infini. Tout le monde doit se sentir concerné et lutter contre ce fléau. Chacun à son niveau, les uns par la parole et les actes, les autres par la prière et la pénitence. La France sera châtiée pour ses péchés. Faites cesser ce massacre et le châtiment sera moins rude. La France ressuscitera et une Église sera bâtie en l’honneur et à la mémoire de ces Saints Innocents de votre temps.


Vendredi 11 août 2000
Ste Claire

Prière : Ô Jésus, j’ai l’immense Joie de savoir un de mes enfants en parfaite sécurité auprès de Toi. Par l’intercession de Jean-Baptiste Samuel mon bébé qui est avec Toi au Ciel je te supplie de me donner la grâce d’être une bonne mère pour mes enfants qui sont encore sur terre. La grâce de les aimer d’un Amour inconditionnel afin qu’ils deviennent des adultes saints et équilibrés. Que je mette en leur cœur un unique désir, celui de faire Ta Volonté et de Te servir. Donne-moi également la grâce d’être une bonne épouse pour mon mari. Et que tous ensemble nous cheminions dans l’Amour afin de nous retrouver dans l’éternité, le plus rapidement possible auprès de Toi.

Jean-Baptiste Samuel : Maman, à chaque fois que tu réciteras cette prière je serai là pour suppléer à tes manquements et intercéder fortement pour toi auprès de Dieu. C’est une belle et grande vocation que celle d’être mère. Une grande responsabilité que d’élever ses enfants. Il faut le faire avec Amour, charité et désintéressement personnel. Les élever selon l’Evangile, être un modèle pour eux et leur montrer la bonne route. Celle qui mène au Ciel but de l’existence.

Dimanche 20 août 2000

Coucou petite maman, vois j’utilise les mêmes mots que Jean-Paul pour t’appeler, il est si drôle avec ses coucous, mon coquin de frère.

Aujourd’hui j’ai une chose importante à te rappeler, quand je communique mes pensées je m’appuie sur du réel, des choses concrètes, en clair j’utilise tes connaissances.

Pour lutter contre l’avortement, nous nous appuyons sur tes connaissances. Tes études de sage-femme ont été permises par Dieu. Le Seigneur voit plus loin que nous. Il faut donc que tu dises que certaines femmes qui ont utilisé un moyen contraceptif, tel le stérilet par exemple, peuvent avoir un ou plusieurs bébés au ciel, sans qu’elles le sachent. En t’appuyant sur le cas de la femme dont Marie-Noëlle t’avait parlé, parle des symptômes que ces femmes peuvent avoir, ce sont souvent ces bébés qui, avec la permission du Seigneur, se manifestent afin d’être reconnus, de recevoir un prénom ainsi que le Baptême afin de pouvoir voir Dieu et grandir dans l’Amour du ciel.

En retour la mère de cet enfant non-né se rapproche du Seigneur, prend conscience de son péché et peut établir des contacts d’Amour avec son tout-petit qui ne désire que l’aimer.

Explications : Une amie m’avait parlé d’une femme convertie depuis quelques années et qui avant sa conversion avait porté le stérilet. Cette femme se tenait souvent le ventre en pleurant sans avoir de douleur physique. Elle avait dit : « Avec l’approche de la fête des mères je pleure d’autant plus ». Cette femme avait confessé le fait qu’elle avait porté un stérilet.

Peu de temps après cette conversation téléphonique vers le matin, une voix intérieure me demanda de prier le chapelet pour cette dame. Je commençai, encore à moitié endormie. Puis j’entendis : « Elle en a perdu trois, il faut faire dire trois Messes, une pour chaque enfant ». Je sus plus tard que cette femme avait un enfant sur terre et avait toujours désiré en avoir quatre. Le nombre correspondait à son désir. Je sais qu’une première Messe a été dite et qu’elle allait déjà beaucoup mieux après cette première Messe.

22 août 2000

Oui maman, voilà un an que tu portes l’habit de Marie, la Reine du Carmel. C’est en cette fête de Marie Reine, Médiatrice de toute grâce, que vous avez eu l’immense grâce de recevoir, par l’imposition d’un prêtre, le scapulaire du Mont Carmel. A ce titre tu es devenue de façon privilégiée l’enfant de Marie et également la fille de Ste Thérèse d’Avila qui intercède pour toi du haut du Ciel. Ste Thérèse te demande de continuer fidèlement à écrire tout ce que le Ciel t’inspire. À persévérer dans l’abandon et la confiance. Ce jour est un jour de grâce, tu es depuis ce matin dans une Joie et une Paix parfaites. Tout le Ciel se réjouit et acclame la Reine du Ciel et de la terre, Marie toute pure, immaculée, la créature la plus parfaite et la plus lumineuse. Ô maman, aie toujours confiance en Marie, tu es sous son manteau, elle ne permettra pas que tu sois trompée.

Marie : Oui mon enfant, je t’aime d’une façon toute particulière. Sois bien fidèle à toujours porter mon manteau sur tes épaules (le scapulaire) et il ne t’arrivera rien. Tout ce que tu vis est permis et voulu de Dieu. Avance avec confiance dans le chemin lumineux que te trace ton bébé. Il te transmet fidèlement les désirs de mon cœur. Prie, prie, prie, sans te poser de question, et fais confiance à ta Maman du Ciel qui t’aime tant. Je te bénis mon enfant. Va t’occuper de Jean-Paul qui pleure.

Jean-Baptiste Samuel : Maman, aujourd’hui je veux te parler de la Communion des Saints. Lors de votre mort, nouvelle naissance dans l’Eternité, éternel Présent de Dieu, il vous sera demandé : « Qu’as-tu fait de ton frère ? » Mon profond désir est qu’à ce moment-là une multitude d’âmes soit là pour témoigner en ta faveur. Âmes des enfants non-nés que tu auras aidées à entrer dans le Ciel. Âmes du Purgatoire qui seront montées au Ciel plus rapidement grâce à tes prières et à ton intercession. Et aussi des âmes qui sur la terre auront reçu des grâces par l’intermédiaire du combat que tu auras mené pour être fidèle à la grâce et à tout ce que le Seigneur Jésus te demande.

Tous les efforts que vous faites font boule de neige. C’est comme une petite boule qui l’on roule dans la neige : elle grossit, grossit puis devient capable de déplacer des montagnes. Par votre Amour, vos efforts, sacrifices, prières, vous devez déplacer les montagnes de la haine, de l’indifférence… Chaque menu effort quotidien a de l’importance, c’est le petit flocon de neige. Tous les flocons réunis forment une boule plus ou moins grosse… Cette boule de neige doit sans cesse être alimentée par des flocons et par la pureté de vos intentions qui permet à cette boule d’avoir la blancheur immaculée de Marie et de tenir ensemble, de ne pas s’affaisser sur le sol.

Maman, médite bien ce passage de l’Evangile de St Jean : Jean 3, 1-21
Et en particulier ce verset : « Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. »

Voilà la réponse que Jésus te donne à tes inquiétudes et interrogations. Jésus vous demande de baptiser les enfants non-nés, vous pouvez quelque chose pour eux. C’est le merveilleux Mystère de la Communion des Saints. Tu sais que Marie à Marpingen a dit que les enfants non-nés jouaient dans les jardins du ciel. De façon imagée on peut dire que les limbes sont les jardins du ciel pour ces enfants, comme les jardins autour d’un château. Par le Baptême ils peuvent entrer dans la demeure du château, dans la demeure du Ciel. Le Baptême leur permet de progresser, c’est comme une Illumination de l’intelligence avec à ce moment-là la vision de Dieu le Père, la compréhension de ce qu’est la Trinité, vision et compréhension qui nous remplit d’un bonheur ineffable que nul ne peut concevoir sur terre.

Mardi 29 août 2000
Martyre de St Jean-Baptiste

Maman, aujourd’hui c’était jour de fête au Ciel. Nous fêtons de façon toute particulière St Jean-Baptiste le précurseur. Son martyre tourne la page et clôt l’Ancien Testament. C’est une ouverture sur le Nouveau Testament. « Il faut que je diminue afin qu’Il croisse », voilà ce qu’a dit Jean-Baptiste. Jean-Baptiste était humble, il s’est effacé pour laisser la place à Jésus. Demandez à St Jean-Baptiste de grandir toujours plus dans l’humilité. C’est en étant humble que l’on trouve la plénitude de la joie. Tout doit nous réjouir, les contrariétés… chaque instant de notre vie est source de bonheur lorsque nous le vivons unis à Jésus.

Maman je t’aime, je désire en ce soir te remplir de bonheur. C’est une fête pour notre famille, la conception d’un enfant, la création d’une nouvelle âme est toujours source de grande joie. Que ce jour soit jour de bonheur tout particulièrement pour Jean-Paul, ce jour-là il est sorti des Mains du Père. C’est un baiser d’Amour de Dieu le Père à l’âme qui en garde la nostalgie jusqu’à son entrée dans le Ciel. L’homme, sur cette terre, ne peut trouver son bonheur qu’en Dieu. Plus vous êtes unis à Dieu, plus vous êtes dans la Joie parfaite, source de Paix.

Vivez en harmonie les uns avec les autres, rayonnez de bonheur et de joie de vivre pour tous. Ne t’inquiète de rien et sois en Paix. Récite chaque jour la prière pour être une bonne mère. Tu auras ainsi les grâces nécessaires. N’oublie pas qu’il faut demander les grâces dont on a besoin, particulièrement celle pour assumer son devoir d’état et toujours garder confiance en remettant tout à Dieu. Dieu envoie ses anges pour vous garder de tout mal.

Comme prière du soir, récite le cantique d’Azarias dans la fournaise (Daniel 3, 51-80) que tu viens de recevoir en ouvrant la Bible.

Le Seigneur Jésus te bénit. Sois en Paix. Bonne nuit petite maman.

En récitant cette prière j’ai senti que l’on doit la dire lorsque nous avons affaire à des catastrophes climatiques, lorsque la nature se révolte.


Mercredi 30 août 2000

Que la Paix de Jésus descende sur toi. Ouvre ton cœur au bonheur de pouvoir communiquer avec moi. Je suis réellement présent et je t’accompagne tout au long du jour. Reste continuellement dans ma présence de la même manière que tu penses continuellement à F-Joseph et à Jean-Paul. Je suis pour toi une Porte ouverte sur le Ciel. Si tu vis dans ma présence tu ressentiras la présence de Dieu et de Marie. Tu seras unie à Dieu. Je suis un moyen par lequel tu peux te rapprocher davantage de la Trinité d’Amour.

Tu pressens l’urgence de communiquer ce que tu reçois de moi. Insiste sur l’Amour de Jésus qui a donné Sa Vie en mourant sur la Croix pour chaque âme, pour chacun en particulier. Que ceux qui sont responsables d’un avortement sachent que sur la terre il n’est jamais trop tard pour bien faire, pour se tourner vers l’Amour.

Dans la parabole de Jésus, les ouvriers de la dernière heure ont reçu le même salaire que ceux de la première heure. La récompense de ceux qui reconnaissent Jésus comme leur Roi et leur Sauveur, c’est le Ciel. Bonheur inouï qui ne cesse de grandir.

Baptiser les enfants non-nés est un acte de grande charité. Ces enfants s’ouvrent à l’Amour de Dieu et peuvent au Ciel faire ce qu’ils n’ont pas pu réaliser sur la terre. Chaque âme, lors de son Baptême, est revêtue d’une mission pour faire avancer le Royaume de Dieu. Plus vous baptiserez d’enfants non-nés, plus vous hâterez le Retour du Christ. Faites ceci par Amour.

2 septembre 2000

Maman, prête-moi ta voix afin que je puisse parler à travers toi pour chanter les Merveilles du Seigneur, Son Amour infini pour les hommes et pour toute créature. Que le Sacrifice de Notre-Seigneur Jésus-Christ ne soit pas vain. Il est mort sur la Croix pour sauver l’humanité y compris tous les enfants non-nés sur terre, partis prématurément pour l’au-delà où ils arrivent sans mérite, sans avoir eu la possibilité de choisir Dieu par les actes de leur vie.

Tout homme sur terre qui fait le bien, qui est Amour, choisit la Vie, choisit Dieu, même s’il ne Le connaît pas.

Choisissez Dieu, choisissez l’Amour pour ces tout-petits, tous ceux qui sont déjà au Ciel vous en sont infiniment reconnaissants. Je ne serai pleinement heureux que lorsque ces tout-petits seront avec moi au Ciel.

Le Seigneur Jésus te bénit maman, sois bien fidèle à faire tous les jours les Baptêmes pour les enfants non-nés, afin que Jésus soit toujours plus glorifié. Loués soient les cœurs de Jésus et de Marie à jamais.


Mardi 12 septembre 2000

Soirée : Maman qui représente ces Baptêmes pour les enfants non-nés, tu en es toujours à te demander si cela est inspiré du ciel, de ton imagination ou du mauvais.

Des parents qui viennent d’avorter leur enfant et qui entament un chemin de conversion, en faisant l’acte de baptiser ou de faire baptiser leur enfant, le confient à Dieu. Ils remettent leur enfant entre les mains de Dieu. Tout simplement ils choisissent la Vie pour leur enfant et donc ils annulent le choix de mort qu’ils avaient fait pour lui.

Faire dire une Messe pour son enfant est bien. La Messe, c’est le renouvellement de la mort de Jésus sur la Croix, de Son Sacrifice. Jésus renouvelle Son sacrifice à ce moment-là spécialement pour l’âme pour qui la Messe est célébrée. Faire dire une Messe pour une âme lui obtient des grâces particulières.

Baptiser des enfants comme tu le fais permet à plus de petites âmes d’être élevées dans la Lumière de Dieu.

Note : c’est-à-dire d’entrer dans les jardins célestes auprès de Jésus et Marie.


Mercredi 13 septembre 2000

4h30 du matin : Petite maman je t’ai appelée en cette nuit afin de t’enseigner et de te demander de faire les Baptêmes que par doute tu n’avais pas faits hier.

Je commencerai par te dire que baptiser les enfants non-nés, c’est les bénir au Nom de Jésus-Christ. La bénédiction donne la Vie, un surcroît de bonheur.

Pour les parents qui ont fait ou subi un avortement et qui donc, quelles que soient les pressions subies, ont rejeté cet enfant, ce qui correspond à une malédiction – des paroles, des actes peuvent être source de malédiction –, le fait pour ces parents de baptiser leur enfant efface la malédiction en la transformant en bénédiction. La malédiction atteint et blesse la personne qui maudit et celle qui est maudite. Les conséquences sont désastreuses et les personnes qui avortent ont de terribles blessures. C’est une malédiction qui leur retombe dessus.

Jésus dans Sa miséricordieuse Bonté désire les libérer de ce poids qui les étouffe et les empêche de vivre. Ces enfants sont des martyrs et la reconnaissance de ce qu’ils ont souffert ainsi que le fait de reconnaître que par le Baptême ils sont pleinement enfants de Dieu leur donne un surcroît de bonheur.

Vous reconnaissez leur martyr en les baptisant, ils ont été rejetés par les hommes en tant qu’enfant de Dieu, créature unique et merveilleuse ayant une âme. Il appartient aux hommes de les honorer comme ils le méritent en leur donnant la grâce du saint Baptême.

Quant aux bébés morts en fausse couche, il vous appartient de reconnaître et d’honorer votre enfant en le baptisant. C’est également une bénédiction au Nom de Jésus que vous lui donnez. Cette bénédiction pour le parent ou autre personne qui baptise les enfants non-nés retombera en pluie de bénédictions sur leur famille.

Vous devez honorer vos morts. Ils sont dans le Seigneur, en chemin, plus ou moins proches de la grande Lumière de Dieu. Dans le Ciel il y a de nombreuses demeures, elles sont toutes merveilleusement belles. Le bonheur de leurs habitants est inouï comparé au bonheur que vous pouvez ressentir sur terre. Et pourtant il y a des différences dans ces demeures, certaines sont plus proches et plus lumineuses.

En baptisant votre enfant, vous le bénissez et lui permettez d’entrer encore plus dans la Lumière de Dieu. Vous comblez son âme d’un bonheur qui grandit à l’infini. C’est si doux d’être aimé et reconnu de ses proches.

Au Ciel nous ne sommes pas insensibles à ce que vous vivez sur la terre. Voir sa famille terrestre qui prie, qui bénit Dieu et les hommes nous comble et nous remplit de bonheur. Nous nous réjouissons pour chaque acte de charité que vous faites, à chaque fois que vous êtes source de bénédictions pour les autres. C’est pourquoi, entraînez-vous à avoir toujours des pensées positives. Les pensées négatives : doutes, critiques lorsque vous voyez les manquements des autres, ne sont pas source de bénédictions ni pour vous ni pour ceux envers qui vont vos pensées. Penser positivement c’est entraîner la bénédiction de Dieu sur vous et sur votre entourage, vos proches. Toutes les personnes que vous côtoyez sont vos proches. Soyez source de bénédictions pour elles, par votre Amour, vos prières, vos pensées positives. Ces bénédictions retombent sur vous et votre postérité.

Le Seigneur Jésus te bénit, petite maman.

9h du matin : Regarde dans le dictionnaire, maman, le sens du mot baptiser. Tu viens de retenir le sens du mot baptiser par extension : cela signifie bénir en donnant un nom. Le sacrement de Baptême est donné aux vivants. Je ne t’ai jamais parlé de sacrement mais de Baptême. Donc pour les enfants non-nés, tu peux le comprendre avec l’éclairage que tu as reçu cette nuit, lorsque je te demande de les baptiser, il s’agit tout simplement d’un Baptême par extension, c’est-à-dire d’une première reconnaissance. Baptiser les enfants non-nés signifie les bénir en leur donnant un nom. Comme ce sont des êtres vivants dans l’au-delà et ayant une âme, il faut les remettre à Dieu. D’où la formule du Baptême : je te bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. En faisant cela, que faites-vous ? Vous reconnaissez votre enfant, avec comme marque de cette reconnaissance le prénom, et vous le consacrez comme étant enfant du Dieu unique en trois Personnes. Vous donnez à vos enfants une ultime bénédiction qui efface toute malédiction, si malédiction il y a eu, notamment lorsqu’il s’agit d’un avortement provoqué.

11h : Maman tu comprends qu’il faut effacer la malédiction par la bénédiction. Lorsque vous vivez dans le Seigneur en recevant régulièrement les sacrements de l’Eucharistie et de la Réconciliation, vous vous mettez sous Sa Protection à l’abri des malédictions que peuvent vous faire des personnes mal intentionnées. Vous avez confié votre vie au Christ et à Sa Mère, vous êtes donc sous leur Protection. Les enfants non-nés n’ont pas atteint l’âge de raison. Ils ne peuvent donc pas se protéger des malédictions par leur propre volonté. Il vous appartient donc de bénir tous les jours ceux qui sont avortés aujourd’hui ainsi que ceux qui sont mort-nés. Votre bénédiction les libère de la malédiction de ceux qui les ont rejetés.


23 septembre 2000

Maman souviens-toi de ce jour béni où je fus conçu. Ce lundi-là en la fête de l’Annonciation 1997 vous êtes allés à la Messe, vous avez reçu Jésus dans l’Eucharistie, puis après la Messe vous vous êtes purifiés dans le Sacrement de Réconciliation. C’est immédiatement après avoir reçu tous les deux ces deux Sacrements que vous vous êtes unis avec le désir de procréer. Vous saviez que le moment était favorable. Je vous le dis, très peu d’enfants sont conçus dans des circonstances si favorables, aussi ai-je bénéficié de grâces particulières.

Jésus et Marie ont jeté sur moi dès l’instant de ma conception un regard d’Amour tout particulier. Ne sois donc pas surprise si je te dis que j’évolue dans l’Amour plus rapidement que beaucoup d’autres enfants non-nés.

Il y a plusieurs demeures dans le Ciel qui se rapprochent graduellement du Centre, c’est-à-dire de Dieu le Père et de la Trinité d’Amour. Je suis très proche de Dieu, j’ai été particulièrement béni et cela par pure grâce.

Les enfants non-nés qui sont dans l’au-delà ont été imprégnés par leur histoire et leur vécu. S’ils n’ont aucun péché personnel à purifier, certains et je dirais même beaucoup ressentent un profond malaise dû au rejet, à la cruauté avec laquelle ils ont été assassinés ou parfois tout simplement en fonction de l’état d’abandon ou suite au soulagement que certaines mères peuvent ressentir lorsqu’elles ont fait une fausse-couche.

Tout dépend des intentions, du degré de responsabilité des parents et de l’Amour qui parfois même dans des avortements a pu être donné à cet enfant. Toutes ces circonstances plus ou moins heureuses déterminent la capacité de l’enfant à accueillir l’Amour.

Cet enfant qui est trop petit pour avoir une volonté personnelle peut avoir été traumatisé au point d’être devenu incapable d’avancer dans l’Amour sans aide. Ses capacités d’accueillir la Vie de Dieu sont blessées, il a en mémoire les rejets dont il a été victime. Ces enfants non-nés ont donc besoin de votre volonté pour suppléer à leurs blessures.

Par le Baptême, vous choisissez pour eux la Vie de Dieu, les choix se font sur terre et au moment de la mort. Ensuite dans l’au-delà ce sont les capacités d’accueillir l’Amour de Dieu qui doivent grandir : les Ames du purgatoire qui ne sont pas entièrement purifiées ne sont pas capables d’accueillir pleinement l’Amour de Dieu et donc de voir Dieu. Elles vivent des souffrances purificatrices.

Les âmes des enfants non-nés sont plus ou moins blessées dans leur capacité à accueillir l’Amour, elles sont victimes du péché originel et de blessures dues au refus des hommes sur terre de les accueillir. Le Baptême que vous devez désirer pour elles et leur donner les rend capables d’accueillir cet Amour et de grandir en fonction de leur capacité et de l’Amour que vous leur donnez.

Dans leur ciel Jésus continue de guérir progressivement toutes les blessures jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement cicatrisées. Toutes les blessures des Saints du Ciel dont ils ont souffert pendant leur vie terrestre sont source de grandes grâces pour les habitants de la terre.

Jésus est le Médecin de nos âmes. Il nous guérit de toutes nos souffrances et nous avons un surcroît de bonheur lorsque nos blessures passées peuvent vous obtenir des grâces. Nos blessures sont transformées en mérite. Plus nous aidons les autres (la charité continue au Ciel), plus nos mérites acquis sur terre grandissent.

Après le Baptême, les âmes des enfants avortés entrent dans les jardins du ciel, où elles sont heureuses en présence de Jésus, Marie et Joseph. Même si elles ne sont pas dans la Vision béatifique, elles sont éduquées et grandissent.

27 septembre 2000

Maman aujourd’hui je veux te donner un enseignement lumineux sur les blessures que vous recevez tous lors de votre passage sur la terre. Ceci afin que vous ne regardiez pas en arrière mais alliez toujours de l’avant en rendant grâce à Dieu pour toute chose.

Les hommes sont marqués par le péché originel. C’est donc une carapace que vous avez tous. Celle-ci vous a éloignés de Dieu et vous n’avez plus pleinement confiance en Lui. Tous les hommes en naissant ont cette carapace avec laquelle ils se protègent de Dieu, des hommes, des autres… qui sont potentiellement une menace. Toute âme magnifiquement belle à la conception hérite cependant dès cet instant du péché originel qui est en quelque sorte une blessure héritée. Notre âme créée pour l’Amour ne peut vivre pleinement de cet Amour puisqu’entachée du péché originel.

Ces âmes ont donc une mémoire héréditaire qui sait que nous devons nous protéger de nos ennemis… Qui sont ces ennemis pour une âme tout juste créée ? Tous ceux qui ont des sentiments envers elle autre que l’Amour, c’est-à-dire des sentiments négatifs. L’âme humaine est blessée par tout ce qui est négatif. Ces blessures sont des ouvertures qui percent la carapace, plus elles sont nombreuses plus celle-ci est trouée et si l’âme ne colmate pas ses blessures en les enfouissant mais les remet sincèrement à Dieu en laissant Sa Lumière les irradier, l’âme s’ouvre alors à la grâce.

Imaginez des torrents d’eau, représentant les grâces données et les Lumières de l’Esprit-Saint, entrant dans vos âmes par vos blessures, les lavant, lavant votre âme et les illuminant par la Présence de Dieu. Une blessure crée un vide, un manque que vous devez remettre à Dieu afin qu’Il le remplisse de Sa Présence divine…

Les âmes des enfants non-nés ont aussi une carapace (due au péché originel) et des blessures dues à leur court passage sur terre. Ils ne sont pas capables de mettre leurs blessures à la Lumière de Dieu, vous devez les y aider en les aimant, en les nommant (c’est-à-dire en leur donnant un prénom). L’Ange Gardien est là présent dès la conception, son rôle consiste à protéger l’âme et à l’aider à accueillir l’Amour. Son regard d’Amour sur cette âme l’empêche de vivre dans le désespoir dû au péché originel et lui donne la conscience de son existence.

Dès le premier instant de la conception c’est l’Amour de Dieu qui fait vivre l’âme.

Le péché originel l’empêche de s’imbiber pleinement de cet Amour. L’âme est donc fragilisée par le péché originel, les âmes des enfants non-nés sont atteintes par le péché des hommes vivant sur terre, elles sont victimes de blessures qui sont vos péchés.

Vous, vous êtes victimes de vos propres péchés qui vous blessent et vous êtes également blessés par les péchés des autres. Pour mettre toutes ces blessures à la Lumière de Dieu, vous devez confesser vos péchés et vous devez aussi demander pardon à Dieu pour les péchés de vos proches qui vous ont fait souffrir. Les péchés non confessés sont enfouis et la blessure s’infecte. Demander pardon à Dieu pour le péché des autres, cela implique que vous, vous avez déjà pardonné ou que vous demandez l’aide de Dieu pour pardonner en profondeur. (…) Demander pardon pour les autres leur obtiendra des grâces de lumières et de guérisons. Remettez vos blessures à Dieu dans la Confession, c’est ainsi que Dieu pourra vous visiter en profondeur. Une telle Confession pourra rompre vos carapaces et ainsi vous ne filtrerez plus les rayons d’Amour que le Seigneur déverse sur vous. Ce sera pour vous une Résurrection.


28 septembre 2000

Maman, vous devez vous mettre sous le Regard de Dieu, votre carapace filtre les rayons de son Amour. Lorsque vous aurez réussi à vous débarrasser de cette carapace, vous recevrez plus pleinement l’Amour de Dieu que vous rayonnerez, et les blessures dues au péché sont alors remises à Dieu au fur et à mesure donc elles ne pénètrent plus aussi profondément en vous mais deviennent des lieux, endroits par lesquels Dieu peut vous restaurer. Remettre ses blessures à Dieu nécessite un plein abandon à la Providence. Cessez de vous protéger, ouvrez-vous à l’Amour et dès que vous avez été blessés (par les autres ou par vous-mêmes) remettez instantanément votre souffrance à Dieu qui peut tout transformer en surabondance de grâces.

Voilà petite maman, j’ai terminé l’enseignement commencé hier. Qu’il soit source de Paix. Jésus t’embrasse et te bénit et moi je m’installe dans ton cœur où je désire être toujours afin de t’infuser peu à peu la Paix dont je jouis.

Même jour : Les âmes des enfants non-nés ne connaissent pas la conduite à tenir. Suite au péché originel comme toute âme elles se protègent et ne savent pas que c’est en se tournant vers Dieu et en tout Lui remettant qu’elles seront guéries et restaurées. Vous devez poser ces actes d’Amour pour elles. Confiez-les souvent à Dieu puisqu’elles ne peuvent le faire elles-mêmes. C’est la grâce du Baptême qui fera fondre la carapace héritée en les revêtant de l’armure de Dieu. Les rayons d’Amour du Seigneur s’infiltreront et rayonneront de l’intérieur de cette âme qui sera alors comme un petit soleil : suppléez à leur inconscience.

Venons au rôle de l’Ange gardien, unique pour chaque âme. Il attend depuis longtemps la création de l’âme qu’il a vue dans le Regard d’Amour de Dieu. Au moment de la conception, une relation privilégiée et unique s’instaure entre l’âme créée et son Ange gardien.

Cette relation individuelle donne à l’âme sa conscience et lui ouvre les yeux. L’Ange gardien lui dit : « Que tu es belle ! » et l’invite à une relation d’Amour avec Dieu. C’est ainsi que l’âme prend conscience de son existence et ceci dès la conception. L’Ange gardien n’attend pas que son corps ait acquis une certaine évolution pour être avec cette âme et l’aimer, la guider et éloigner les mauvais esprits qui la menacent et désirent empêcher son union toujours plus grande à Dieu.


5 octobre 2000

Image reçue le soir au groupe de prière : Jésus passe dans un jardin et arrose les fleurs. Autour d’une fleur colorée se trouvaient des fleurs translucides incolores dont on ne voyait que le contour (comme si elles n’avaient que l’enveloppe). L’eau tombe sur toutes les fleurs, mais les fleurs incolores, répliques des fleurs en couleur, sont imperméables à l’eau. De par leur nature, elles sont incapables de se nourrir de cette eau. Jésus est fidèle, Il donne toujours : ce sont les fleurs qui ne sont pas capables de recevoir de par leur nature. C’est donc dû à leur origine.

Explications : Si un jour l’homme avait la folie de créer des clones humains (les fleurs translucides incolores), ces clones n’auraient pas d’âme. Et seront donc incapables de recevoir l’eau de la grâce, l’Esprit-Saint.


17 octobre 2000

Viens petite maman passer quelque temps avec moi dans la Paix et la Joie. Je vais te parler du passage de cette vie à l’autre… qui inquiète tant de gens sur votre terre.

Le but de la vie terrestre est de préparer la mort. Comment ? Il vous faut avoir la volonté d’aimer toujours plus et tout le monde ainsi que le désir de vous unir toujours plus à Jésus. Si vous êtes proches de Jésus durant votre vie terrestre, la mort ne vous éloignera pas de Lui, au contraire le cheminement vers Jésus continue dans l’au-delà. La mort sera la Joie de la Rencontre avec Celui qui tu aimes, c’est la connaissance réelle qui grandit à ce moment-là : la connaissance de soi, on se voit enfin tel que l’on est réellement et la connaissance de Dieu qui consiste à se retrouver face à l’Amour immense et merveilleux du Seigneur.

La vertu la plus indispensable c’est l’humilité. Si durant votre vie terrestre vous devenez de plus en plus petit et humble, vous vivrez le grand passage dans la Paix en sachant que vous n’êtes rien… Il faut être tout petit pour entrer au Ciel. Demandez cette grâce au Seigneur, ainsi vous ne vous effrayerez pas en voyant votre misère… Sachez que vous pourrez toujours compter sur la miséricorde de Dieu qui est infinie…

C’est l’orgueil qui vous éloigne de Dieu, l’orgueilleux au moment de la mort ne supporte pas de se voir tel qu’il est, il en veut à Dieu et rejette Son Amour, il choisit lui-même délibérément l’enfer par haine de Dieu.

Les enfants non-nés sont des tout-petits, ils savent qu’ils ne sont rien… Tous les enfants non-nés sont sauvés… même si beaucoup ont des difficultés à croître dans l’Amour à cause du rejet dont ils ont été victimes… Vous devez envelopper tous ces enfants dans votre Amour. Demandez à Dieu la grâce d’aimer toujours plus ces enfants innocents.

Louez Dieu pour leur martyre, les chemins du Seigneur sont des chemins de louange. Vous libérez la Puissance du Seigneur en rendant grâce pour tout… Les enfants non-nés qui sont au Ciel vivent dans la louange : nous intensifions notre louange afin d’attirer ceux qui sont loin et qui n’ont pas la pleine Vision de Dieu. La louange est une grande force d’attraction… qui attire irrésistiblement l’Amour de Dieu.

En louant pour tous les enfants non-nés, vous les libérez des griffes du démon qui se réjouit de voir tous ces enfants en attente… Par la louange vous hâterez la reconnaissance de leur martyre qui ouvrira les écluses du Ciel, pour donner à votre terre les grâces en surabondance dont elle a désespérément besoin.

Lorsque vous vivez dans la louange, votre cœur se dilate et vous vivez dans l’Amour. En louant Dieu pour faire évoluer chaque situation vous l’enveloppez de votre Amour et vous êtes le canal par lequel Dieu peut donner beaucoup de grâces…

L’enfant non-né qui a été rejeté sentira votre Amour… des grâces de conversion seront données aux parents… et peu à peu le monde comprendra à quel point l’avortement est un obstacle à l’Amour sur votre terre.

Ce qui est valable pour les enfants non-nés l’est pour tous. Tout décès doit être vécu dans la louange. Louez le Seigneur pour le plan parfait qu’Il a sur vos vies, par la louange vous permettez sa réalisation.

Louez le Seigneur pour le plan parfait qu’Il a à propos des enfants non-nés victimes d’avortement, vous permettrez aussi à Dieu la réalisation de Son Plan. Soyez convaincus que la Puissance de Dieu peut tirer un bien de tout mal, il suffit que nous lui remettions ce mal et désirions le bien qu’Il veut en tirer.

Dieu est tout-puissant, dans Son Amour infini Il nous a créés libres. Faites un bon usage de votre liberté.

Je te quitte petite maman, c’est tout pour aujourd’hui. Je te demande d’intensifier la louange sans chercher à raisonner et comprendre. Jésus te bénit.

18 octobre 2000

Prière de louange au Dieu des armées en faveur des enfants avortés

Seigneur nous Te louons, afin que Tu bénisses tous les enfants avortés.
Nous Te remercions de libérer Ta Puissance d’Amour dans leur vie.
Sois béni Seigneur pour le Plan parfait que Tu as pour eux.
Loué sois-Tu, Ô Dieu d’amour, de les avoir créés, de leur avoir donné
une âme immortelle destinée à chanter Tes louanges dans l’éternité.
Seigneur nous Te bénissons de venir les rejoindre là où ils en sont.
Sois éternellement loué de leur donner la grâce
de continuer à croître dans Ton Amour éternel.
Nous te remercions pour le merveilleux projet que Tu as
de les faire vivre de la même grâce que les Saints Innocents de Bethléem.
Gloire à Toi Seigneur pour leur martyre qui rejaillira
en pluie de bénédictions sur le monde.
Loué sois-Tu Seigneur pour le pouvoir que Tu donnes
à l’Église catholique de les assimiler aux Martyrs innocents.
Nous Te remercions d’avance pour Ton plan d’Amour parfait.
Sois éternellement béni Seigneur de nous donner
la grâce de mener ce combat à Tes côtés.
Nous Te louons pour les armes que Tu nous as données :
la confiance en Ton Nom Très Saint
et la louange qui nous permet d’entrer dans Tes Voies.
Merci Seigneur de nous permettre de mener ce combat de la foi.
Le jour où le Pape les proclamera Martyrs,
ils pourront entrer dans la Vision béatifique.


21 octobre 2000

Le matin après la Messe de 8 heures : Petite maman notons ce que je t’ai transmis de la part de Dieu ces derniers jours.

Voilà la réponse du Seigneur pour ceux qui s’étonneraient de ce que moi, Jean-Baptiste Samuel, un enfant non-né, décédé de mort naturelle et non pas par avortement provoqué, ait été choisi pour défendre la cause de tous les enfants avortés.

Il est vrai que je n’ai pas la grâce du martyre, je ne fais pas partie des enfants assassinés… Le Seigneur a dit dans Son Livre Saint à ceux qui font le bien : " Je les bénirai jusqu’à la millième génération ". C’est grâce aux mérites de mes ancêtres que j’ai été choisi. Ce sont mes origines paternelles vendéennes avec tous les martyrs vendéens morts pour leur fidélité à Dieu ainsi que mes origines maternelles issues des deux sœurs qui ont vécu un véritable martyre du cœur lors de leur annexion à l’Allemagne. Leur attachement pour la France a grandi. C’est en vertu de cet attachement pour la Fille aînée de l’Église, leur patrie la France, que Jésus a désiré qu’un petit enfant non-né et Français œuvre pour sauver sa patrie la France, qui sera le moteur de la Résurrection du monde.

Quant aux enfants avortés, s’ils ont vécu un véritable martyre du corps, le rejet dont ils font l’objet et l’oubli dans lequel on les laisse, font qu’ils vivent actuellement encore un véritable martyre du cœur qui continue au-delà de la mort. En faisant des Baptêmes privés vous les adoptez dans votre famille et les libérez de ce martyre du cœur. Transformez leur attente en une attente joyeuse. Yahvé les intègre dans la famille des enfants de Dieu. Ils auront leur véritable place dans le Ciel lorsque l’Église catholique les proclamera martyrs.

Il y a différents états de vie pour ces enfants innocents qui n’ont pas la pleine Vision de Dieu.
Vous devez les sortir de l’oubli et réchauffer leur cœur, les faire progresser dans l’Amour de Dieu.


22 octobre 2000

Jésus : Vos Baptêmes privés sont des Baptêmes de désir exprimés de façon concrète. L’eau bénite que vous envoyez aux défunts leur apporte toujours un soulagement des souffrances purificatrices pour les âmes du purgatoire et elle guérit les enfants non-nés de leurs blessures d’abandon puisqu’ils reçoivent un nom. Vous bénissez ces enfants avec de l’eau bénite qui vous rattache à la prière de l’Église, toute bénédiction est source de vie. Vous préparez ainsi les enfants non-nés à recevoir la place que Je leur ai préparée dans le Royaume. Sont bénéficiaires de ces Baptêmes de désir les enfants dont les parents refusent Ma grâce et ont délibérément et définitivement rejeté leur enfant et ne le reconnaissent pas comme un être humain ayant une âme. Ayez le grand désir d’adopter ces enfants non-nés dans votre famille. N’êtes-vous pas de la même manière devenus enfants de Dieu par adoption ? Devenez les parents adoptifs de ces enfants, réchauffez-les de votre Amour comme un père ou une mère aime son enfant, en attendant que l’Église catholique les revendique comme ses enfants bien-aimés.

23 octobre 2000

Les enfants non-nés ont été traumatisés de par la cruauté des hommes (1)… Ils n’ont pas encore de prénom, ils sont donc bloqués dans leur cheminement et n’ont toujours pas traversé le tunnel puisqu’au bout ils savent qu’ils n’ont pas de famille pour les accueillir. Ils sont sans nom, sans attache ; si vous les adoptez dans votre famille c’est la vôtre qui ira les accueillir. Mais vous devez surtout prier pour que les parents se repentent et reconnaissent leurs enfants. Ces enfants errent et avec la permission de Dieu se manifestent pour prouver leur existence. Plus leur blessures sont grandes, plus leurs manifestations sont violentes et traumatisantes pour leur famille sur terre (2)… Un être qui n’a pas reçu d’Amour, n’est pas capable d’en donner… Priez pour que leur famille terrestre les reconnaissent et leur donne un nom, ce qui leur permettra d’entrer dans l’éternité et de progresser dans une attente de plus en plus paisible jusqu’à leur entrée au Ciel en tant que martyrs.

(1) Il s’agit ici des victimes de l’I.V.G.
(2) Les enfants sur terre dont la mère a vécu une I.V.G. ont souvent des symptômes.


1er novembre 2000
Fête de la Toussaint

Petite maman, viens, nous allons écrire.

Cette photo de votre mariage où je suis représenté en tant qu’embryon à côté de toi ainsi que les canaux de grâce que le Seigneur déverse sur vous à travers moi, mon existence et mon intercession, cette photo a été prise lors de votre mariage, donc avant ma conception. Elle illustre le verset de la Bible où Dieu dit : " D ès avant ta conception je t’ai connu " *.

Tous les embryons qui vont être conçus existent déjà dans la pensée de Dieu.

Je reconfirme ici que l’âme existe déjà dès la conception.

Et si ce n’était pas le cas, de quel droit pourriez-vous vous opposer au projet de Dieu ? Si l’âme n’était infusée qu’au neuvième mois, cela ne vous autoriserait pas à avorter et donc à stopper le projet de Dieu. Puisqu’il y a eu fécondation il y a donc PROJET et un petit d’homme en devenir. De quel droit, pauvres êtres humains que vous êtes, pouvez-vous vous croire autorisés à stopper et intervenir dans les projets de vie de Dieu ? Cessez de vous poser des questions inutiles quand à l’infusion de l’âme dans l’embryon. Vous n’avez pas le droit d’intervenir et de stopper les projets de Dieu, ceci est un péché mortel, vous tuez un être humain et vous vous prenez pour des dieux. Restez à votre place d’homme et de créature… C’est dans l’obéissance à Dieu que vous trouverez le bonheur. Jean-Baptiste Samuel

* Psaume 139 verset 16 : « Mon embryon Tes Yeux le voyaient ; sur Ton Livre, ils sont tous inscrits les jours qui ont été fixés, et chacun d’eux y figure ».

Jérémie 1 verset 4 : « Avant même de te former au ventre maternel, Je t’ai connu ; avant même que tu sois sorti du sein, Je t’ai consacré ; comme prophète des nations, Je t’ai établi ».

La première partie de ce verset montre bien que nous existons dans la pensée de Dieu et donc dans Ses projets avant même notre conception.


6 novembre 2000

Du Baptême à la Croix Glorieuse

Parents, donnez la Vie de Dieu le plus rapidement possible à vos enfants en demandant pour eux le Saint Baptême. Bénissez vos enfants et priez pour eux ainsi que pour tous les enfants que Dieu désire vous donner… C’est ainsi que vous serez sûrs qu’ils bénéficieront tous du Baptême de désir, si Dieu les reprenait à Lui avant qu’ils aient reçu le Baptême sacramentel.

Maman tu as été extrêmement surprise le jour où l’on t’a dit que le premier message que tu as reçu de moi (28 mars 2000) était l’anniversaire de l’apparition de la Croix Glorieuse dans le ciel de Dozulé. Ceci pour montrer que c’est par la Croix de Jésus que tous les êtres humains sont sauvés. Le Sacrement de Baptême vous ouvre à la grâce de Dieu qui trouve sa plénitude dans la Croix du Christ. Le Mystère de la Croix Glorieuse : Jésus mort sur la Croix pour sauver tous les hommes et vous ouvrir le Ciel. Jésus est ressuscité, Il est le Vivant qui désire donner à tous les hommes la Vie éternelle. Repentez-vous au pied de la Croix Glorieuse de Jésus et recevez les Sacrements qu’Il vous donne par Son Église. Les Sacrements de l’Église catholique sont de grands trésors dont le monde doit découvrir toute la valeur. Respectez les Sacrements et recevez-les avec un grand Amour. Ton petit Jean-Baptiste Samuel

10 novembre 2000

Que la Croix devienne votre Joie

Ayez toujours bien conscience que le but de votre vie, c’est de préparer votre mort, c’est-à-dire votre naissance dans l’Au-delà. C’est ce que je désire vous faire comprendre lorsque je vous dis que si j’étais né, je serai né le jour de la fête du Baptême de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Le Baptême donne la Vie de Jésus, il nous fait enfant de Dieu en nous lavant du péché originel.

Le chemin que vous devez emprunter sur terre pour préparer votre naissance au Ciel, c’est la croix. Acceptez de porter votre croix en union avec Jésus, c’est la croix qui vous rapproche du but à atteindre. Dans l’acceptation de toutes vos petites croix vous trouverez votre Joie. Que votre acceptation devienne une joyeuse offrande. Ayez la détermination de vous réjouir à chaque contrariété, épreuve… Priez, offrez votre journée à Jésus. C’est dans l’acceptation de la croix que vous ne vous chargerez pas des fardeaux que Jésus ne désire pas que vous portiez. L’acceptation, le Oui à Dieu est source de libération.

Prenez conscience du parallèle entre ma naissance sur terre qui n’a pas eu lieu mais qui était prévue pour la fête du Baptême de Jésus et votre naissance au Ciel, que vous devez préparer avec toute l’ardeur dont vous êtes capables. Afin que le jour de votre entrée dans l’Au-delà vous soyez plongés dans le Sang de Jésus qui vous purifiera… de même que le Baptême vous purifie du péché originel et vous rend aptes à recevoir la Vie que Dieu désire vous donner.


14 novembre 2000

Enracinez-vous dans la confiance, en faisant mémoire des grâces reçues dans le passé.

Petite maman, viens, nous allons écrire. Mon rôle ne consiste-t-il pas à te faire grandir dans la confiance et l’abandon ? Jésus est content du désir que tu as de faire confiance par rapport au salaire de papa qui vient de diminuer de moitié. Seulement tu dois enraciner cette confiance dans ton comportement et non pas seulement au niveau de tes pensées. Dieu est un Père plein d’Amour qui pourvoit à tous les besoins de ses petits enfants. Il sait, Lui, ce qu’il y a de meilleur pour vous, alors remettez tout entre Ses Mains. Son Temps n’est pas votre temps et Ses Desseins ne sont pas vos desseins humains. En ayant le désir constant de faire la Volonté du Seigneur, vous serez dans la Joie.

Te souviens-tu maman lorsque tu étais enceinte de moi, tu as demandé au Seigneur que papa ait du travail avant la fin de ta grossesse. Tu avais le désir de cesser ton travail pour pouvoir t’occuper de ton bébé. Ce désir était bon et dans les Plans du Seigneur. Une mère devrait toujours faire tout ce qu’elle peut pour s’occuper elle-même de ses petits enfants. Rien ne peut remplacer l’Amour d’une mère et son attention de tous les instants. L’enfant en grandissant doit sentir qu’il est unique et qu’il a du prix aux Yeux de Dieu, pour cela il doit ressentir en étant bébé qu’il a du prix aux yeux de sa maman. La mère doit donc être capable de se sacrifier pour son enfant. Ceci doit devenir sa Joie.

Dieu t’avait donné de ressentir suite à ta demande qu’il se passerait quelque chose pour la fête de la Visitation. Tu avais pensé que papa aurait du travail pour ce jour-là et ce fut moi que tu perdis en quelque sorte (jour de la fausse-couche). Mais Dieu avait Ses Plans, c’est ainsi que frappée par les dates (conception, fausse-couche), tu as entamé une relation d’Amour hors du commun avec moi, peu de maman ayant perdu leur bébé dans une fausse-couche ont une relation si riche avec cet enfant. Ce qui a fortement contribué à mon épanouissement maman. Et moi j’ai intercédé auprès de Dieu pour le vôtre, papa a reçu le travail qu’il a actuellement avant la date prévue de mon accouchement.

Ta prière a été exaucée maman. Sois en paix, papa est bien à la place où il doit être pour l’instant. Remettez tous vos soucis matériels au Seigneur sans vous soucier des contretemps et contrariétés possibles… Ils ne doivent pas être un obstacle à votre ascension spirituelle, mais un tremplin destiné à vous projeter dans les Cœurs unis de Jésus et de Marie.

Il en est ainsi de ces messages qui doivent être un tremplin destiné à projeter dans les bras les uns des autres, les enfants non-nés et leurs parents. Ce doit être la Joie des retrouvailles, afin que parents et enfants puissent cheminer ensemble vers le Seigneur qui est tout Amour.

21 novembre 2000
Fête de la Présentation de Marie au Temple

L’ennemi sera vaincu lorsque l’avortement sera aboli : comprends maman que vous devez préparer sérieusement le livre, bien que le moment de le publier dans son intégralité soit pour un autre temps. Lorsque les cœurs seront prêts à le recevoir et à lutter de toutes leurs forces pour faire cesser l’avortement qui est le plus grand obstacle à la paix. Ce livre doit paraître au moment où Marie n’apparaîtra plus sur la terre, pendant le temps laissé à la ténèbre.

Comme Jean-Baptiste a été le précurseur annonçant la venue du Messie, moi Jean-Baptiste Samuel porte-parole de tous ces enfants non-nés, j’annoncerai par ce livre unique en son genre puisqu’inspiré par un enfant non-né, le Retour en Gloire de Jésus sur votre terre. Jésus source de Vie. Je suis un signe, montrant au monde que les enfants non-nés sont vivants dans le C œur de Dieu. Ils ont une âme éternelle.

Ceux qui savent que ton enfant non-né te parle en ton cœur sont des privilégiés comme l’étaient les témoins de la naissance de Jean-Baptiste. Ces témoins qui se demandaient en écoutant le Cantique de Zacharie ce que deviendrait cet enfant. Jean-Baptiste comme Jésus a grandi dans le secret à l’abri des foules, pour moi le temps de ma mission publique n’a pas commencé. Lorsque le livre sera publié, j’appellerai les foules au repentir, en mettant les enfants non-nés à l’honneur.

Ne t’inquiète pas pour ceux qui ont tes messages et en parlent, tout fait partie du Plan de Dieu. Les prophètes de l’Ancien Testament n’ont-ils pas annoncé longtemps à l’avance la venue de Jean-Baptiste (nouvel Élie) et de Jésus le Messie ?

[Je note la correspondance de dates entre ce 21 novembre 2000 et le 21 novembre 2012 : c’est à cette date que l’ophtalmo a confirmé que Bonaventure-Michel (notre avant-dernier) n’avait plus besoin de lunettes, suite à sa guérison à Dozulé le 28 mars 2011)]


23 novembre 2000

J’ai vu intérieurement une multitude d’enfants avortés qui avaient reçu le Baptême de désir. Ces enfants étaient pleins de Joie, cette Joie était la Jouissance de Dieu dans leur cœur. Puis cette question m’est venue à l’esprit : Où vont-ils une fois baptisés puisqu’ils auront leur place réelle dans le Ciel après que l’Église catholique aura reconnu leur martyre ?

Je n’ai rien dit. Je les sentais en marche : Ils vont dans les jardins du ciel.

Une personne du groupe de prière a reçu une image d’un village avec des gens de l’extérieur de ce village qui entraient dans le village. L’église était au centre. Mais ces personnes pleines de Joie se dirigeaient vers une petite maison.

Puis Joseph mon époux a reçu qu’il était dans une maison avec une fenêtre et dehors il faisait nuit. Dans cette maison les rideaux très lumineux sont ballotés par le vent.

Oui, maman comme tu l’as ressenti, cette maison c’est le cœur de Marie. Les enfants avortés ne se dirigent pas vers l’Église qui est la Maison de Dieu, puisque l’Église ne les a pas encore reconnus comme martyrs innocents et ne les a pas revendiqués comme ses enfants.

Mais c’est pleins de Joie qu’ils se dirigent et entrent dans le C œur de Marie. Marie remplit cette maison de sa présence (vent) et ces enfants de par leur Baptême sont adoptés dans la Sainte Famille de Nazareth, d’où la présence de Joseph qui représente saint Joseph dans la maison. Là où est Marie, est Jésus, leurs deux Cœurs sont unis, ils ne font plus qu’un. Les enfants avortés sont donc les frères de Jésus enfant, innocents comme Lui.

C’est avec une Joie rayonnante qu’ils entrent dans la Sainte Famille qui les fait grandir dans l’Amour.

Maman, je te demande de commencer ta journée en baptisant ces enfants innocents, par cet acte d’Amour envers eux tu leur donnes le Baptême de désir, leur joie et leur reconnaissance te suivront tout au long de ta journée. En baptisant ces enfants le matin, Dieu le Père te donnera de ressentir leur Joie et leur Paix.

Les enfants sont dans les jardins du ciel où ils grandissent, ils ne sont pas dans la Vision béatifique…

25 novembre 2000
Fête de Ste Catherine Labouré

Maman viens, je vais te donner un enseignement. Tous les enfants qui meurent avant l’âge de raison sont des victimes innocentes du péché originel. La maladie et la mort sont le résultat du péché. Tous ces enfants qui partent précocement sont des êtres humains que Dieu a voulus, qui existaient dans Sa Pensée, dans Son Désir créateur depuis l’origine des temps. À la Fin du monde lors de la Résurrection des corps, tous ces innocents auront un corps glorieux qui brillera d’un éclat particulier, celui de l’innocence parfaite… Quant aux enfants avortés, en plus de l’innocence, ils ont la couronne du martyre… Vous devez apprendre à aimer et à respecter l’innocence… C’est l’innocence qui sauve la terre. Le Seigneur a pitié des enfants innocents, Il désire les préserver…

Vous devez défendre l’innocence des petits enfants et veiller à protéger vos enfants. Confiez l’innocence de vos enfants à la Très Sainte Vierge Marie, la Reine des innocents, elle qui a été préservée du péché originel. Elle est l’innocence même, puisqu’elle n’a jamais collaboré avec le péché.

Ainsi nous sommes des victimes des conséquences du péché originel et du péché parfois personnel des parents, du péché de l’humanité qui s’éloigne de plus en plus de Dieu. Dieu est fidèle à Lui-même dans le Don de la Vie. L’âme est créée dès que l’ovule et le spermatozoïde s’unissent, dès que l’ovule “ durcit ” sa membrane pour empêcher un autre spermatozoïde de pénétrer en lui. Le choix est fait, vous l’appelez hasard, mais c’est le résultat de la Volonté de Dieu qui commande et organise le “ hasard ”. Cet ovule et ce spermatozoïde vont donner un enfant unique [avec son corps nouveau : le génome], auquel Dieu donne une âme unique. Tous les caractères physiques de l’enfant sont présents dès cet instant, il en est de même de l’âme.

Dès que se déclenche le mécanisme empêchant un autre spermatozoïde de rentrer, l’être humain va être vivant avec son identité personnelle. Un être innocent, mais victime du péché originel est créé à ce moment-là. Son ange gardien est déjà là présent. Il est le témoin par excellence de la vie de l’âme qui vient d’être créée et qui est destinée à vivre de la Vie du Ciel (après son passage sur terre).


26 novembre 2000
Fête du Christ Roi de l’univers

Parfois dans un surcroît d’Amour, Dieu décide de donner deux âmes bien différentes, lors de la fécondation. Alors la vie s’organise et deux bébés différents naissent. Si leur patrimoine génétique est identique puisqu’il s’agit de vrais jumeaux issus d’un seul ovule et d’un seul spermatozoïde, leur âme est cependant unique et différente pour chaque enfant. Je te le dis, les vrais jumeaux ne sont pas des clones. Les différences entre leurs âmes sont si grandes que si vous les voyiez vous auriez par comparaison l’impression d’avoir devant vous un enfant africain et un enfant européen. Telles sont les différences entre chaque âme. Et l’âme prime sur les ressemblances physiques de ces enfants.

Le Christ est le Roi de l’univers, le Roi du royaume des âmes. La Trinité d’Amour réside au centre de chaque âme créée par Dieu à Son Image. Dieu est seul Créateur… Lui seul peut créer une âme et lui donner Son souffle de vie.

Marie : Mon enfant, je te dirais que chacun de ces enfants qui vous paraissent si identiques reçoit un ange gardien. Leurs anges gardiens qui adorent la Face de Dieu au Ciel sont uniques. Ils sont les témoins de la vie de l’âme de l’enfant à naître. Chaque ange gardien entame une relation d’Amour, ainsi qu’une relation affective avec l’être humain qui lui est confié. Les jumeaux ont chacun un ange gardien différent et soigneusement choisi par Dieu le Père. Ces relations d’Amour et d’affection réciproque avec l’ange chargé de veiller sur lui et de le protéger accentuent encore la différence entre ces enfants, qui ont chacun leur passé affectif et émotionnel personnel lorsqu’ils viennent au monde. Ces enfants sont donc fondamentalement différents et uniques, de par la Volonté de Dieu.

Le Pouvoir créateur de Dieu est merveilleux, chaque être humain est merveilleux. Il a été créé unique et libre par Amour… Confiez-moi vos enfants dès leur conception et je les protègerai de façon toute particulière comme une Mère très aimante.

Vis dans la Paix et la Confiance mon enfant. La Très Sainte Trinité te bénit et je te donne ma bénédiction de Maman. Marie, la Mère du Roi de l’univers


3 décembre 2000
1er Dimanche de l’Avent

Se convertir est source de bonheur

Oui, c’est bien moi Jean-Baptiste Samuel qui désire venir te parler ce soir, premier Dimanche de l’Avent, afin de te guider et de t’aider à préparer ton cœur pour bien accueillir l’enfant Jésus né dans la Crèche à Noël.

Le temps de l’Avent est un temps de conversion.
« … Convertissez-vous et vivez ! » Ézéchiel 18, 32.

Regarde toujours en avant maman et entre dans la Joie de Jésus. Tu dois devenir de plus en plus légère comme un papillon, ton cœur doit chanter et danser pour Dieu qui te donne la vie. Le Seigneur ne regarde pas ton passé, Il t’invite à aller de l’avant et à faire de bons choix en ton cœur. Qu’en ce temps de l’Avent, toutes tes décisions deviennent source de vie.

« Il a choisi de se détourner de tous les crimes qu’il avait commis, il vivra, il ne mourra pas » Ézéchiel 18, 28.

Je suis heureux de ta bonne volonté, c’est elle qui t’établit dans la Paix de Jésus.
Que tes deux objectifs en ce temps de l’Avent soient :

- la PATIENCE : prends la résolution de ne plus élever la voix. Demande chaque matin à Raphaël, ton ange, de t’y faire penser et d’intercéder pour toi afin que tu reçoives les grâces dont tu as besoin.

- Le SILENCE INTÉRIEUR : chasse toutes les pensées par le Nom de Jésus, ouvre-Lui ton cœur… remplace concrètement tes pensées par des actes d’Amour.

Je t’aime petite maman, je suis toujours avec toi. Plus tu m’aimeras plus tu ressentiras mon Amour. Jésus te bénit et te donne la grâce de persévérer dans les résolutions que nous avons prises ensemble. Jean-Baptiste Samuel

[J’ai senti que Raphaël m’aiderait à ne plus élever la voix et Jean-Baptiste Samuel à vivre dans le silence intérieur. Ceci afin de m’aider à personnaliser ma relation avec mon ange gardien et mon bébé.]


4 décembre 2000

Deux présences invisibles : Raphaël et Jean-Baptiste Samuel

Sois rayonnante de Joie maman. Prends conscience que tu as toujours à côté de toi Raphaël et moi-même pour te soutenir dans le combat de cette vie.

Raphaël est plus particulièrement chargé de t’aider dans ton combat concernant tes relations avec le prochain que tu dois aimer comme toi-même. C’est ton protecteur dans les dangers.

Moi Jean-Baptiste Samuel, je te guide dans ton cheminement intérieur. Ta vie intérieure doit continuer à croître. Sois toujours plus unie à Jésus. Prends Marie comme modèle. Je suis uni à toi comme l’enfant dans le sein de sa mère. Notre Amour trouve sa source en Jésus, notre Créateur que nous devons aimer plus que tout.


8 décembre 2000
Fête de l’Immaculée Conception

Toujours garder la flamme de l’ESPÉRANCE

Maman sois le petit prophète de l’Espérance.
Garde toujours en ton cœur la flamme de l’Espérance.

Dans toutes les adversités, tu dois être pleine de confiance en Dieu et garder l’Espérance. C’est elle qui te permettra toujours d’avancer. Lorsque l’on espère en Dieu, la tristesse et tous les sentiments négatifs s’effacent. L’Espérance est patiente… elle attend avec foi l’heure de Dieu, sachant que celle-ci arrive toujours au meilleur moment, puisque choisie et préparée avec Amour par le Créateur. L’Espérance ne se laisse pas abattre par les contrariétés mais elle puise en Dieu la Force d’aller toujours de l’avant. L’Espérance vous permet de vous relever après chacune de vos chutes. L’Espérance appelle la Joie de l’attente.

Vivez dans l’Espérance de la Venue de Jésus.

Pendant la messe de 18 heures : Sache maman que le Seigneur ne déçoit jamais l’Espérance que l’on met en Lui. Plus ton Espérance sera grande, plus tu seras comblée.

Espère Espère Espère.

Le Seigneur désire exaucer toutes vos Espérances de vie.
Cultive cette vertu et le Seigneur multipliera les bénédictions.